fbpx

Les sauvages de l’île de la Sentinelle, dans le golfe du Bengale

Les sauvages de l'île de la Sentinelle, dans le golfe du Bengale
Les sauvages de l’île de la Sentinelle, dans le golfe du Bengale                                                              ESA image 2005

Les sauvages de l’île de la Sentinelle, dans le golfe du Bengale

Il y a des milliers d’années, des hommes venus d’Afrique se sont échoués sur la minuscule île de la Sentinelle, dans l’archipel d’Andaman.

Il y a 60 000 ans, des hommes de l’Âge de pierre ont migré de leur terre africaine vers l’Inde. Leurs descendants vivent, aujourd’hui, dans les îles d’Andaman, baignées par l’océan Indien. Curieusement, pour certains d’entre-eux, rien n’a changé depuis.

L’archipel d’Andaman est composé de 204 îles, dont 38 sont habitées par une population pour le moins farouche. L’île Sentinelle du Nord en fait partie. Elle se trouve, plus précisément, à une heure de bateau de Port-Blair, la capitale. Sa superficie est de 47 km2. Avec sa plage de sable blanc, son eau turquoise et sa végétation dense, elle ressemble à beaucoup d’autres. Mais à y regarder de plus près… ce n’est pas tout à fait le cas.

L’endroit est en effet peu sûr: les vents et les orages y sont apocalyptiques, les côtes déchiquetées sont dangereuses pour la navigation, un anneau de coraux rend l’île inaccessible dix mois sur douze et difficile à atteindre les deux autres. Mais par dessus tout, sa population est, dit-on, anthropophage…

Les descendants des hominidés du Paléolithique moyen

L’île Sentinelle du Nord est habitée par une population comprise entre 50 et 200 individus. En 2001, le gouvernement indien a précisé que le seul recensement – fait à distance – effectué sur l’île a comptabilisé « 21 mâles et 18 femelles ». Ce qui les distingue des autres, c’est qu’ils n’ont presque jamais été en contact avec la civilisation et qu’ils ont gardé les traditions et les habitudes des hommes préhistoriques.

Belliqueux et violents avec les étrangers

Plusieurs faits rapportés illustrent la barbarie avec laquelle ces hommes tuent, en toute impunité, pour défendre leur droit de vivre comme ils l’entendent. Déjà, au IIe siècle avant J.-C., le géographe Ptolémée parle d’une île de cannibales dans le golfe du Bengale. Au XVIIIe siècle, Marco Polo rapporte, lui, que ses habitants ne sont que des bêtes sauvages qui mangent des êtres humains.

Plusieurs naufrages renforcent cette idée de férocité inouïe. D’abord, deux bateaux britanniques, le « Briton » et le « Runnymede », pris dans une tempête, s’échouent au large de la plage de la Sentinelle en 1844. Le 9e jour, leurs hommes sont violemment attaqués par la population autochtone et, au cours de l’affrontement, 4 marins sont blessés par des flèches. Le capitaine d’un des navires remarque que ces « sauvages » semblent connaître les armes à feu: ils évitent de s’en prendre à ceux qui en possèdent et se ruent, plus facilement, sur ceux qui en sont dépourvus. Il semble qu’ils soient visités plus souvent qu’on ne pourrait le croire et/ ou que leur sens de l’observation soit particulièrement aiguisé.

Ensuite, quelques années plus tard (1896), un prisonnier réussit à s’échapper de Port-Blair. Sa fragile embarcation atteint l’île de la Sentinelle. Son corps est retrouvé sur la plage, la gorge tranchée, le corps criblé de flèches.

Le summum a été atteint récemment, le 27 janvier 2006, lorsqu’un drame s’est joué devant les yeux horrifiés de pêcheurs. Deux des leurs, ivres, s’endorment et leur barque dérive. Malgré les cris de leurs compagnons, Ils atteignent la Sentinelle et passent, sans autre forme de procès, de vie à trépas. Leurs corps n’ont pu être récupérés. Le souffle des pales de l’ hélicoptère, envoyé sur place, a fini par soulever des nuages de sable qui ont permis de découvrir les cadavres des deux infortunés mis dans des tombes.

Cette constatation met un terme au prétendu cannibalisme de cette tribu. Cette fausse allégation a probablement été délivrée par les nombreux pirates qui séjournaient dans les eaux environnantes, leur intérêt n’étant pas de voir débarquer des étrangers au milieu de leur butin.

Bien que plusieurs anthropologues, tout au long des XIXe et XXe siècles, aient tenté d’établir un contact avec la population locale, ils ont toujours été violemment refoulés. Mais n’est-ce pas mieux ainsi quand on sait que les tribus des îles avoisinantes, moins farouches, sont en voie d’extinction? Les maladies qu’elles attrapent au contact de l’étranger en sont la cause, car elles n’ont aucun anticorps.

Le tsunami du 26 décembre 2004

Le tsunami du 26 décembre 2004 n’a pas décimé ces guerriers hostiles et menaçants, du moins pas tous puisque certains ont été aperçus après la catastrophe. La monstrueuse vague, qui est arrivée sur les côtes de la Sentinelle, en a modifié complètement le paysage. Certains récifs coralliens se sont affaissés jusqu’à quatre mètres sous la mer. D’autres, au contraire, sont sortis de l’eau.

Une partie de la population a, peut-être, péri mais il est impossible, aujourd’hui, d’en connaître le nombre. Ce dont on est certain en revanche, c’est qu’ils se sont adaptés parfaitement à la nouvelle structure de leur île et qu’ils ont réorganisé très vite leur vie. Cela n’est-il pas curieux, quand on voit le temps qu’il faut aux populations modernes pour tenter de se remettre de ce terrible désastre?

Que sait-on réellement des Andamanais ?

Peu de choses, à vrai dire. Ils font partie du groupe Onge-Jarawa, originaire d’ Afrique. Ils sont petits, ont la peau noire, des cheveux crépus et vivent nus. Ce sont des chasseurs cueilleurs qui exploitent toutes les ressources offertes par leur lieu d’habitation. Ils utilisent le fer trouvé dans les bateaux qui ont sombré près de la plage pour confectionner la pointe de leurs flèches.

Ils construisent leur canot à balancier avec lequel ils pèchent tout autour de l’île, sans toutefois s’en éloigner. Ils portent des os humains en forme de collier. Enfin, Ils sont totalement autonomes.

Le gouvernement indien est décidé (pour le moment) à les laisser vivre tranquillement dans la mesure où ils ne dérangent personne, ne représentent pas une menace et que leur terre, trop petite, ne présente qu’un faible intérêt stratégique.

Le futur de ces hommes d’un autre âge est incertain, mais on ne peut nier la fascination qu’ils exercent sur notre monde aseptisé et qu’ils soient les derniers représentants d’un univers à jamais disparu.

[contact-form-7 id= »1026″ title= »Formulaire de contact »]

Réflexions…sur New-York, l’île Maurice et le Japon.

 

A première vue, rien en commun, pourtant New-York, l’île Maurice et le Japon sont nos trois endroits préférés sur terre et nous pouvons dire que nous avons voyagé dans le monde entier. Une ville, une île et un pays diamétralement opposés, mais qui nous fascinent au plus haut point.

 

Réflexions...sur New-York, l'île Maurice et le Japon.
Réflexions…sur New-York, l’île Maurice et le Japon. Tous droits réservés Aymeric LALLEE

 

 

 

 

 

 

 

 

Réflexions…sur New-York, l’île Maurice et le Japon.

New-York et l’île de Manhattan

Nous avons toujours adoré New-York, spécialement Manhattan pour son énergie, son architecture époustouflante, ses fabuleux appartements, ses boutiques délirantes, ses somptueuses terrasses pour prendre un « after work  » drink, ses couchers de soleil sur l’Hudson River et ses petits marchands de Street food.

Comment ne pas aimer une ville où à chaque coin de rue, quelque chose se passe, où à chaque coin de rue, une nouvelle histoire s’écrit sous vos yeux, où à chaque coin de rue, vous pouvez toucher le rêve américain.

Quand vous marchez dans Manhattan, vos yeux  s’écarquillent comme si vous étiez comme un enfant dans un magasin de bonbons. Le nez en l’air, vous  humez les odeurs et vous regardez les couleurs. Les Américains aiment leur drapeau et leurs taxis de couleur jaune.

Somptueux New-York, we love you !

 

Réflexions...sur New-York, l'île Maurice et le Japon.
Réflexions…sur New-York, l’île Maurice et le Japon. Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDERS

 

 

 

 

 

 

 

 

La splendide île Maurice

Une île au bout du monde du côté de l’Afrique, des cultures et des religions différentes,  des paysages époustouflants, une cuisine créative, une hôtellerie pour toutes les bourses et enfin un peuple d’une gentillesse peu commune pour un pays tellement visité par la population mondiale..

Nous avons beaucoup voyagé dans notre existence, les Mauriciens ont quelque chose de plus que tous ceux que nous avons pu voir en Europe, aux Etats-Unis, en Asie, en Océanie et dans une partie de l’Afrique, une espèce de charme mêlé à un réel désir de vous accueillir au mieux afin de vous faire connaître les us et les coutumes de leur belle île et tout cela avec une grande simplicité et générosité.

A ne pas manquer dans ce merveilleux endroit, le lever du soleil vers 5 h du matin, une explosion de couleurs, le réveil de la nature jusque là endormie et le bruit des vagues ne pourront que vous charmer. Une précision, chaque jour, tout est différent, mais chaque jour, vous serez ébloui.

Délicieuse île Maurice, nous vous aimons !

 

 

 

 

Réflexions...sur New-York, l'île Maurice et le Japon.
Réflexions…sur New-York, l’île Maurice et le Japon. Tous droits réservés Aymeric LALLEE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le sage et raffiné Japon

Même si Tokyo est une ville bruyante, agitée, il faut aller plus loin, rencontrer les Japonais chez eux dans leur foyer, dans les restaurants, dans les jardins et dans les magasins. Engager une conversation, ils vous répondront avec calme, retenue et sagesse.

Le monde moderne et le monde passé se mélangent ici avec bonheur. La cuisine est un must, sushis, makis et sashimis (poisson cru), yakitoris (brochettes de poulet), kobachi, (petits plats différents), salade de poulpe etc…

La cérémonie du thé est fascinante de part la gestuelle très précise et la beauté qui s’en dégage sans parler du breuvage délicieux pour les amateurs de thé vert. Il y a bien d’autres choses à voir, particulièrement les jardins et la culture des bonsaïs.

Gracieux Japon, nous vous aimons !

Si vous le désirez, vous pouvez nous laisser un petit mot avec votre ressenti, il suffit de cliquer sur « laisser un commentaire » en dessous du texte ou sur l’enveloppe à gauche de la page.. Nous vous engageons à le faire !. Merci

« Michèle LALLEE-LENDERS » présente l’officiel n°1 de la presse éclectique du web / « Michèle LALLEE-LENDERS » presents the n°1 official web eclectic press

Michèle LALLEE-LENDERS
Michèle LALLEE-LENDERS Tous droits résrvés

Des news, des voyages, l’histoire du XVIIIe s, de la mode, le shopping, les expos, la cuisine, la Bourse, un soupçon de ragots… et tout le reste ! 

Voici la presse éclectique du web présentée dans « Autant en emporte la presse »

Tout d’abord, merci, chers lecteurs, de passer sur notre blog et de vous y attarder.

Ici, vous trouverez un monde divers et varié, voyez plutôt…des recettes de cuisine,  la riche histoire du XVIIIe s en France avec une immersion dans le monde des Rois, Louis XIV, Louis XV et Louis XVI, une vulgarisation de la bourse pour les débutants & les autres, des voyages de par le monde, la vie trépidante de New-York, de la mode, notre sélection des meilleurs blogs trouvés sur le net et des nouvelles de toutes sortes, etc…

Nous avons fusionné avec  » Mince mon poids !  » dont tous les articles ont été ramenés ici,  nous ne doutons pas que vous serez nombreux à venir les compulser.

Notre blog sera entièrement traduit du français en anglais, car nous avons beaucoup de lecteurs américains ou parlant anglais.

Chaque article sera d’abord en français, puis la traduction anglaise suivra.

Soyez patients, cher lecteur !

Merci

Pour en voir plus, suivez ce lien, https://www.autantenemportelapresse.fr 

 

 

The eclectism blog…news, traveling, XVIIIth century history, fashion, shopping, cooking,  Stock-exchange, a bit of gossip and even more ! 

Here is the eclectic press presented on « Gone with the press »

First of all, we thank you very much, dear readers, for coming.

Here you will find a rather eclectic, diverse and varied world, the rich eighteenth century of the French history with an immersion into the world of Kings Louis XIV, Louis XV and Louis XVI, an extension of the Stock Exchange for noobs & others, our travels around the world, New-York city and its tremendous life, fashion, our selection of the best blogs found on the net and news of all kinds, etc …

We merged with  » Mince mon poids !  » – « Damn my weight !  » in English. All the items have been brought here & we have no doubt about the fact that you will come very often to read them

Our blog will be translated from French to English due to the fact that we have many English-speaking followers

Each article will be first in French but immediately followed by the English translation

Be patient, dear reader !

Thank you

To see more… follow this link https://www.autantenemportelapresse.fr

The tea ritual or « chanoyu », as practiced in Japan

The tea ritual or "chanoyu", as practiced in Japan
The tea ritual or « chanoyu », as practiced in Japan All rights reserved M.LALLEE-LENDERS

The tea ritual or « chanoyu », as practiced in Japan

The art of learning to prepare tea with style as the Japanese do because they are really attached to their ancient traditions.

Enjoy a cup of tea seems easy for anyone, boiling water, let steep a few leaves, and voila.

This is notwithstanding the delicate way the Japanese show to give his titles of nobility to a drink which appeared 1,100 years ago.

A short history of tea in the land of the rising sun

In Japan, tea (cha) is a real ceremony where the rites, traditions, subtlety and refinement are part of tasting the precious nectar and, thanks to a Buddhist monk named Kukai, Shingon sect , which brings it back to China in the ninth century AD.
The tea is very quickly only for an elite, noble mainly and appears in Buddhist ceremonies. The emperor is fond of it for its taste and for its curative powers.

The Madness of tea growing so much,that in the sixteenth century, a Zen monk named Sen Rikyu-o (1522-1591) wrote a code of tea under strict, extremely complex rules. Tea masters will always refer even today to deliver their courses.

Schools of Japanese tea popping up all over the world, teaching etiquette and the art of tea, however, only three of them are known worldwide Urasenke, the most prestigious, and Omotesenke Mushanokojisenke. The apprenticeship lasts at least three years before hoping to start practicing, but his whole life, the student seeks perfection, which requires an understanding of sensuality and spirituality together.

Four major principles essential to apply

Students are supported by four basic principles, derived from meditation to try to progress at best:

The purity of heart and mind (Sei)
Harmony with Nature (Wa)
Respect for others (Kei)
Tranquility (Jaku)

Based on a topic chosen carefully (the arrival of the full moon, the type of tea used, the growth of cherry blossoms or anything else), the ceremony lasts from one to five hours. The school which is from the tea master may also affect the length.

Tea ceremony in detail

Initially, guests enter a room, a sort of waiting room. A small bowl of fine porcelain, filled with hot water, is offered to everyone present. Then they head to the garden to meet their guests dressed in kimonos (for women embroidered and plain silk for men) They find a stone basin used to wash their hands and rinse their mouths. Then, depending on the time of day or night, a gong or bell sounded five to seven times.

Each participant will go, then, very slowly inside the tea house, shoeless and marvel at the decor and fittings used for the preparation (13 to 24). Only then is asked to squat on the mat (tatami). A charcoal fire is immediately turned on, there arises a kettle full of water that will be heated to 85 ° C. Here, the symbol of yin and yang makes sense, yin is water and yang fire. Bowls used for the preparation of the drink are different depending on the season of the year, spring, summer, fall or winter.

The dosage is important, two or three teaspoons of powdered green tea are placed at the bottom of the bowl after adding hot water, stir everything with a small bamboo whisk until it turns into a slight green foam.

The presentation of the tea bowls

Depending on the school, each guest brings his own bowl or the same bowl is presented in turn to each, the bowl is rotated several times as a sign of respect and modesty, before being offered for tasting.

Clean the instruments used is part of the rite because some are true museum pieces too. For presentation to guests (who have rave politely but succinctly), little is said not to disturb the feeling of well-being in order to assess, in the quiet, the decor of the place (even if it is reduced to its simplest expression) or admiring serenely to pretty flower arrangements and some calligraphy paintings scattered here and there.

Having closely followed the various stages, one can only admire the extreme refinement with which the Japanese show their expertise in this area …

Quelques hôtels particuliers et vieilles maisons de Nevers

Se promener dans la ville de Nevers est un enchantement pour qui sait aller chercher ce qui s’y trouve, certes, parfois bien caché ! Je veux parler des hôtels particuliers, ces maisons dans lesquelles les nobles d’antan venaient se reposer ou se divertir en ville et délaissaient momentanément leur château de la campagne nivernaise. De même, certaines très vieilles maisons valent le détour. Ici ces demeures foisonnent. En voici quelques-unes des plus connues du passé architectural de Nevers.

 

Hôtel de Maumigny Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDERS
Cliquer pour agrandir                                                           Hôtel de Maumigny
Tous droits réservés
Michèle LALLEE-LENDERS

Hôtel de Maumigny

Situé au douze de la rue Creuse dans le centre ville, ce logis se distingue surtout par son architecture, il appartenait à la prestigieuse famille de Maumigny dont la filiation est établie en 1412, mais l’on trouve trace d’un Jean de Maumigny déjà en 1340.

Construite au XVe s (vers 1470) et remaniée au XVIes (1584), cette habitation possède des pierres de taille de belle facture. Classés par le Ministère de la Culture et de la Communication dans le cadre du recensement des Monuments Historiques en 2000, certains éléments de l’hôtel sont protégés. Il s’agit, pour la partie intérieure, de la tourelle avec son escalier en vis et sa très belle porte et de la cuisine située  au-rez-de-chaussée, en ce qui concerne l’extérieur, sont pris en compte le portail qui date du XVIIIe s, les façades et les toitures.                                                                                                              Il semble que rien n’ait été changé depuis.                                                                 Propriété privée

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

 

Maison du prieur de Saint Victor Tous droits réservés  Michèle LALLEE-LENDERS
Cliquer pour agrandir                                                          Maison du prieur de Saint Victor
Tous droits réservés
Michèle LALLEE-LENDE

Maison du prieur de Saint Victor

Au dix de la rue Creuse se trouve l’ancien prieuré bénédictin de Saint Victor, également appelé ancienne maison du prieur.                                                                                      Le prieuré est peut-être le premier du genre construit à Nevers dans la Haute Antiquité.

Sur l’une des pierres de la façade actuelle est gravé le chiffre 675, il s’agit du très ancien numéro de la rue devenu le dix. Malmené par le temps qui passe et par un désintérêt manifeste de le garder en état, il est rétabli par l’évêque Hugues II de Champallement  en 1053. Puis, le tout puissant Comte de Nevers, Guillaume Ier l’offre aux moines de la Charité sur Loire.                                                                                                                   Le nom de Saint Victor disparaît en 1791 en devenant une filiale de la paroisse Saint-Cyr.                                                                                                               On remarque des fenêtres groupées par deux dites géminées qui sont murées et une porte galbée

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

Cliquer pour agrandir  Maison Bussière Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDERS
Cliquer pour agrandir Maison Bussière
Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDERS

Une maison spectaculaire du XVIe s

Au 22 de la rue Saint Etienne, la maison « Bussière » attire le regard par son architecture si particulière avec son encorbellement du premier étage et ses pans de bois. C’est un exemple d’une maison typique de la Renaissance.

Elle fût habitée par une famille de menuisiers du nom de « Bussière »probablement pendant un siècle.

Au XVIIIe s, la rue Saint Etienne portait un autre nom comme en témoigne une inscription « rue du Foin »datant de 1776  gravée sur la partie droite de la façade.

Elle est classée monument historique depuis le 14 août 1916

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

Cliquer pour agrandir Maison urbaine du XIIIes Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDERS
Cliquer pour agrandir              Maison urbaine du XIIIes
Tous droits réservés
Michèle LALLEE-LENDERS

 Une demeure dite urbaine du XIIIe s

A l’angle des rues de la cathédrale et de la parcheminerie, un intéressant spécimen de l’architecture du XIIIes, une maison sur deux étages.

Ceci n’est qu’un très petit échantillon de ce que l’on peut voir en se promenant parmi les rues de cette ville magnifique .

 

 

 

 

 

 

Escort-boy or the new concept of the so-called free woman !

 

Escort-boy or the new concept of the so-called free woman !
Escort-boy or the new concept of the so-called free woman ! All rights reserved M.LALLEE-LENDERS

Escort-boy or the new concept of the so-called free woman !

The 2013  woman of thirty or sixty years old, doesn’t live like her mother, and even less like her grandmother.

That woman fully assumes her choices, desires, and mainly her pleasures. And because or thanks to this development, a new business is born.

Escort -boy : who is he ?

As his name suggests, escort, he plays the role of a guide for a weekend or a few hours, during a night at the theater, dinner at restaurant , tête à tête, in a professional place or cocktail with friends or relations of the person who uses his services. For a relatively high rate (one hundred euros per hour), he brings his charm, a rather refined presentation, he is classy and well mannered and has an excellent culture, or even more . He is zen (important) and always gives the impression to be listening, because he is a good actor ! He speaks at least English and has very chic clothes, as he is is supposed to seduce her client (if he wants to enjoy an excellent reputation, word- of-mouth works perfectly).

He usually comes from privileged strata of society . He may be  a student who has money problems  or a young executive  « with long teeth »(!) who love mix with business women in comfortable and luxurious places or simply a man whose salary does not meet his expectations . Proof of his talent, he combines his work during the day with one of the night, without any apparent trouble.

Who calls on him ?

The typical profile is a woman around 30 to 40 years old, professionally at the top, single because too busy with her career, or married and whose husband is not very attentive or just for a change.

Rather elegant, feminine, cultured, her money power is vast especially if she goes into a friendship with a man she likes and whom she « uses » regularly. It will cost her about 800 euros per night minimum (between the price of the escort , restaurant, theater, club etc. .), Of course, only wealthy women can afford this kind of extra.

She is often someone who does not want to become attached to somebody because of her love life disappointments, but also with a desire for equality in front of a man. ( I pay and this is my decision, a dream for many women ! )

First step towards prostitution?

All this seem idyllic and they are men who want to keep their role of  » knight  » !. Others are more attracted by the lure of money  what they admit unashamedly, then they agree for relations going much further, sexually speaking . These practices are then assimilated to prostitution , but the escort refuses the word and, instead, speaks of a private story between two grown-ups and once, the contract is filled, the price increases and remains in his discretion if her partner asks for more .

Internet allows the explosion of the job which, each year, is increasing in large proportions . A research on Google shows that it grew over 450 % already in 2010.

The law does not allow to be into the many sites that host this particular population , because it is considered no more, no less, as solicitation. Therefore, Escorts go abroad, Holland not to mention it where they are not under the French law.

For French escorts , they simply have to pay taxes in due form, but they are stuck and identified as prostitutes .

Initially, the idea is comparable to the famous Japanese geishas whose culture is infinite and whose role is to offer their company to wealthy clients for trips without sex, contrary to an unfairly widespread theory saying that these young women are streetwalkers.

A priori, the concept is interesting, even if the actual deviation for some, seriously, damages the basic idea. Finally, it should be remembered that there is a demand, it is undeniable and it seems gradually making its way into the new trends.

& don’t forget… Enjoy !

To see more… follow this link https://www.autantenemportelapresse.fr

Colunching or how to fill out your address book !

 

 

 

 
Colunching or how to fill out your address book !
Colunching or how to fill out your address book ! Restaurant « en Apar’thé » à Nevers 58000 (Avec l’aimable autorisation de Mr etDryszko) Photo tous droits réservés Aymeric LALLEE

 

Colunching or how to fill out your address book !

The idea of the colunching is a new fashion growing up everywhere in the United States and in Europe. The idea is spreading slowly with great success

Eating a sandwich, salad or cake alone is not exciting. Some people , rather than sit alone at a table, even prefer not to eat at all,  in order not to have supporting the eyes of others. Fortunately, this time is over. A bright idea came to germinate in Zannad Sonia’s brain, a young French girl: it is called « the colunching » .

Habits of the average French

Being alone in the office, a salad bar, on a chair in front of its computer, at home or at the restaurant at lunch time , is not in itself the best in terms of relaxation and well-being . Some human beings are so made that eating unaccompanied , give them a sense of discomfort especially if they believe  they are observed.

Therefore, they eat,  as quickly  as their jaws permit, the contents of their plate and return to their occupations. In other words, what should be a moment of relaxation is totally hidden in a poor experienced loneliness.

The colunching … yes, but what is it ?
After carpooling or co-location , why not indulge in  » comiammiam  » or colunching ? The concept is simple , but like any simple idea, nobody thought of it before . Sit around the dinner table with some people of the neighborhood , near the office or just in a new district to discover and enjoy the conviviality and spend a pleasant hour or two to chat about everything and nothing, go to meet others and easily fill your address book !.

In early 2011, only one site had a monopoly on this new idea.

Frederic Bourget , the « head boss » , who has to his credit the co-location , the speedating and other events with Sonia Zannad and whose company is interested in everything related to tech, have teamed up to offer this new way of the lunch break.

How to register ? 

Here, the Facebook social network enters online .

Users, after registering on the site colunching via Facebook , find suggestions for meetings between strangers who share the same interests whatsoever. Cooking, music, travel, work , theater , opera … In short, all the choices, from classic to eccentric, can be proposed. Each one suggests an idea and builds his appointment, in his own way , by going to:      COlunching   and giving all the necessary information : choice of subject, date, time, location, number of people maximum price of the meal , etc …

For those who are less inventive , every day, Internet users offer their idea of lunch and are just waiting to welcome (up to availability) other people. Usually between 4 and 8 people gather around a table to keep some privacy what is a way to know each other better. Prices range between 25 and 30 euros for a meal. (Less or more depending on the hotel ).

A list of restaurants is available in the main cities if participants lack ideas .

The concept is growing and those who know love this new way to meet people while sharing the delights of a selected menu  in a selected place.

We note that currently, women are more likely to make this choice than their male companions.

One last point, when visiting the site a few days before, you can , if desired , establish a virtual contact with those who have registered to feast with you.

Certainly, cooking has not finished to be astonishing. A proof ? people start talking of codining now !.

Happiness is in Vichy…Spa, Hotel

 

 

 

Happiness is in Vichy...Spa, Hotel. Parc Napoléon III Tous droits réservés Michèle LALLEE-Lenders  Click to enlarge
Happiness is in Vichy…Spa, Hotel Parc Napoléon III
Tous droits réservés Michèle LALLEE-Lenders
Click to enlarge

 

Who does not know Vichy, has not idea about the « chic and shock feeling  » that someone has for a spa town.

Indeed, the place is beautiful in more than one respect, with rich architecture, very well maintained green spaces in which it is good to stop, luxury shopping surprisingly affordable, a charming little train that shows the most beautiful places of the area.

Where do the Vichy people come from ?

A tasty mix of ancient people, the Arverni, the Aedui (two Gallic tribes) and Boii (a Celtic tribe)

A little history

The baths are old, probably more than two thousand years. The mineral water has a unique composition lithium, calcium, copper, iron, magnesium, manganese and potassium for the main minerals. Water flows under the earth and comes out at a temperature close to 40 or even up to 75 ° C.

At the same time, another activity is highly developed pottery

Sixteenth century: Vichy falls into the French kings’hands following the reunification of Bourbonnais. Later, the Marquise de Sevigne, Louis XV’daughters and Napoleon’s mother came « to take » the waters, as the expression went in French.

Since 1853, the Compagnie de Vichy (private company) administers the city as a whole ie sources Chomel, Lucas Hospital, hotels, spa and all their derivatives and that, under the leadership of the Emperor Napoleon III who stayed there four times between 1861 and 1866

Today

Jerome Phelipeau is the current president general manager of the Compagnie de Vichy (ex Fermière company) which comprises three hotels: Ibis, Mercure (formerly Novotel) and Celestine Vichy Spa Hotel (former Sofitel) with a personal of about 300 to 350 people, all services togheter, spas, hotels and heritage management

But let us talk about Celestine Vichy Spa Hotel *****

Happiness is in Vichy...Spa, Hotel. Les Célestins Spa Hôtel  Avec l'aimable autorisation de Madame Florence Rochelois, responsable de la communication internet  Tous droits réservés à l'hôtel Click to enlarge
Happiness is in Vichy…Spa, Hotel. Les Célestins Spa Hôtel
Avec l’aimable autorisation de Madame Florence Rochelois, responsable de la communication internet
Tous droits réservés à l’hôtel
Click to enlarge

 

The name was kept to access to an international rank, so far,contacts have been made with Brazil, Qatar and Morocco.

Its managerr Bernard Sitreux

His career speaks for him. After Jean Drouant hotel school in Paris, he worked ten years for the Accor Group, and twenty years for Sodexho, Peugeot and Bouygues. He then managed the Mercure Vichy before being propelled to Celestine.

It is a practical man, knowing what to do when faced with a shortage of staff. He, then, is completely to the customer service, but in a specificity that initially is not really his! He puts on, if necessary, « the waiter suit » to provide drinks on the terrace. Surprising, but very effective for customer contact and what an example for the staff !

The hotel

Entrée de l'hôtel            Tous droits réservés Michele LALLEE-LENDERS Click to enlarge
Entrée de l’hôtel Tous droits réservés
Michele LALLEE-LENDERS
Click to enlarge

Upon entering, the tone is given, sobriety of good quality, a lot of beautiful compositions of white orchids and anthuriums and neutral colors for furniture, no doubt, this is luxury, but without ostentation.

Outside, a huge terrace for three restaurants, « Le Bistro » for a light meal, « N3 », a Natural Nutrition and Quality cooking, much more elaborate and dedicated to the slimness (each proposed dish is followed by its number of calories, which is very clever as customers are hoping to lose weight)! finally « a open rattan sitting-room ‘ where to enjoy a drink « after spa » , a plate of salmon or a mixed salad. All this is on the edge of Napoleon III ‘s park, an oasis of freshness and beauty, in front of Lake Allier.

 

Breakfast

Breakfast Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDERS Click to enlarge
Breakfast
Tous droits réservés
Michèle LALLEE-LENDERS
Click to enlarge

Four buffets, there are fresh fruit salads, fruit juices, various and varied breads, yogurts, cheese, various ham and fresh salmon and finally all kinds of eggs with sausages and bacon, a great choice indeed.

 

Dinner

Dîner on the terrace Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDERS Click to enlarge
Dîner on the terrace
Tous droits réservés
Michèle LALLEE-LENDERS
Click to enlarge

The food has nothing to do with a restrictive meal, the chef offers an entree, original main dishes (swordfish, bluefin tuna) with vegetables and even some pasta and a dessert worthy of a famous restaurant.

 

The 131 rooms and Presidential Suite

Room at night Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDERS Click to enlarge
Room at night
Tous droits réservés
Michèle LALLEE-LENDERS
Click to enlarge

 

The room either overlooks the park or the spa side with a beautiful surface, a pretty decoration, a real comfortable bed, a huge TV, a lounge filled with fresh roses, a bathroom with bath, walk-in shower , basin and corner dedicated to drying hair . In the hallway to the bedroom, large closets with a safe deposit box.

The room is done in the morning. In the evening, the maids prepare the bed and make sure that everything is in order . Vichy candies are arranged on the bed, noblesse oblige !

A wireless connection allows the use of internet .

To remember:

The location of the hotel and the environment are really beautiful.

The terrace is large and very nice for a drink or a meal.

Another terrace on the fifth floor with a pool where to relax.

The tastefully decorated rooms

Direct access to the Spa

International customers ( the Russians and Chinese are latecomers )

The large French clientele among which some famous lawyers who shall remain nameless for the sake of discretion !

The fifth « star » won last year (contrary to popular belief , it does not grant depending on the restoration, but the size of the rooms or the number of lifts to name just a few points)

If you spend holidays in the hotel in summer and are a spa guest , you will probably be invited either on July 14th ((French Nationa Day) or August 15th to watch, from the terrace, a fabulous fireworks offered by the city of Vichy. The hotel will not be left behind as you will be offered canapés and champagne to embellish your evening.

At 359 km from Paris by road

A few critics may be :

Refresh  « some » rooms remained fairly kitsch !

Lighting for bathrooms is a little too strong

The price of breakfast

Talking about Spa

The Spa directly to the hotel Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDERS  Click to enlarge
The Spa directly to the hotel
Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDERS
Click to enlarge

 

Its esthetic and Balneotherapy manager, Adeline Pelage

Mrs. Pelage  heads firmly, expertise with intelligence a team of young women supposed to provide impeccable service to spa guest, it is not always easy depending on the characteristics of each other , yet quality care is provided by that qualified personnel : collagen facials and body treatments : peeling, hydromassage bath with essential oils, mud wrap ( Kaolin ) , jet shower, massage in thermal water , tea with water Vichy Celestin , herbal slimming digestive or draining , aquasport in thermal pool , hammam, sauna and cardiotraining

A health center includes specialists such as nutritionist… just to name one.

A complete panel for  spa-users in an elegant building on three floors with elevator

Interesting the fact that the time and rendez-vous can be changed according to the possibilities .

Its communications internet manager  Mrs. Florence Rochelois

which handles relations with the press (on vacation during my stay ) .

Epilogue

You probably understood that Vichy is a lovely town, so I urge you to stay at the hotel and spa which are both worth a visit , and even say you are coming after reading my article, no doubt you will be received in the best possible conditions .

If you’ll be there in summer 2014 , we might, probably, meet !

My best thanks 

to Mr Bernard Sitreux , the Hotel Manager who answered my questions with real availability, great kindness and made ​​my stay very pleasant.
Mrs Aline Coat, the esthetics and Balneotherapy manager for her listening and advice.
The maids on the 5th floor, so nice and so devoted .
The spa staff and especially Murielle for the quality of her work and courtesy .
The staff of the various restaurants including Max who so well understood the psychology of the customer ! .
Olivier, at the reception, for his professionalism .
and Stephen, the friendly porter, always ready to help.

 

 

 

 

 

Second Life, a desire to escape elsewhere, far from real life !

 

 

 

Tous droits Michèle LALLEE-LENDERS

Tous droits réservés
Michèle LALLEE-LENDERS

Cliquer pour agrandir

 

15 million Internet users have a different life with a virtual existence in a metaverse called Second Life. Dream or reality?

Second Life ( SL as it is called ) is a parallel world in 3D on a computer , in which users play online , socialize and interact. More simply, it is a game where anything can be done, just like in real life . This world is totally shaped by its players, it is independent and has its own economy with a currency, the Linden .

Second Life , an advertising tool ?

Established in 2003 by Philip Rosedale, an American engineering , SL interested many investors who see it as an extraordinary marketing tool. Brands such as IBM , L’Oreal, Orange , Crédit Agricole and Jean- Paul Gaultier  (famous designer) take position in the game to promote their products, recruiters meet virtually and state their first choice before you see them in real life . Even prestigious universities are represented and provide some courses or conferences in the immaterial world . The possibilities are enormous, and incredible .

In 2009 , the market has generated an income of half a billion dollars

How to play?

The first step is to make a virtual alter ego ( avatar ) as attractive as possible. It is offered upon arrival in the game but requires very soon a new look that goes , of course, through purchases . Then you have to learn to walk properly (which is not as simple as one might think ) , to fly ( as it is the fastest way to move from one point to another ) .

Visiting is the best way to know and discover this strange planet. Some players have built fabulous cities and monuments around the SL world. The Palace of Versailles is one of the beauties to see among many others .

The panorama of the game consists of islands with white sand on sea. The player has to to decide how to decorate the grounds. Once fully integrated into the game, you can buy an island and a house, put furniture found in an antique shop or selected from a designer, decorate your private beach with palms, flowers, have a garden and a swimming pool. Do not forget, the car in front of the garage, the boat on the sea or helicopter on the roof, all these  » toys  » that can be controlled . Why not shoot a firework at a party with friends? This is just one example, but anything is possible, it depends on your imagination.

Each one comes and finds what he wishes.

For some, it is a fun hobby or a social network, for others, a more or less substantial income  or a dating site or , more prosaically, a place to practice sex … virtual. Because as amazing as it may seem, if a system allows the avatar emotes to express his feelings by taking poses such as sit, make a sign with the hand smile or dance, it also provides an opportunity to revisit the entire Kamasutra . Pornography is also available and seems to be of great interest for owners of strip clubs . This explains the banishment of minors.
There are two modes of communication between the Internet users, the conversation with the keyboard or the voice through a microphone which allows you to hear the voice of the others players.

What to do with Linden ?

This « money » is to offer the choice for shopping , for example, to embellish your avatar (clothes, hair, jewelry or shoes). It can also be converted into euros ( or dollars ) if the player has a job in the game (real estate to purchase a house, DJ to lead a club, reporter to account for various activities on the site hrough a newspaper, shop owners, architects, designers, owners of islands set rental, designers and so on ) . For information with one euro, the exchange rate is about 360 Linden .

Addiction and Divorce

The real danger that exists with this very special game is addiction. In fact, some players spend many hours in front of their screen and completely forget their real life. Love affairs can lead to overflows more or less appreciated by the wife or the husband. The first divorce was granted in favor of an English woman. Others in the world, think that come on SL is not at all trivial .

What about the population ?

Although all avatars, as a whole, say they are between 20 and 40 years maximum , all ages are represented , from the youngest (21 years) to no limit !. English is the spoken language, but there are different communities, French, Spanish German and so on. Interesting because it is a quick and inexpensive way to improve your knowledge of the Shakespeare’s language .

There would be much more to say about this virtual world which is growing every day. But this will be done in another article … why not ! .

 

A night with the Masaïs in Africa, what an expérience !

 

 

 

 

A night with the Masaïs in Africa, what an expérience ! Village Masaï John Storr Domaine Public
A night with the Masaïs in Africa, what an expérience ! Village Masaï
John Storr
Domaine Public

A night with the Masaïs in Africa, what an expérience !

Twenty years ago, I flew for Air France and I had the opportunity to visit unusual places, meet amazing people in the wide world.

During a trip to Africa, I happened to experience a special moment that I wish to share with you.

On a flight to Nairobi, Kenya’s capital, a time of rest on site, allows the crew to visit the area. The idea is to meet a tribe called peaceful in its real context, ie, in the middle of nowhere, in the savannah. Four of us want to try this crazy experience, two girls, two boys and I’m the only blond (this is important). Curiously, it does not come to our minds that the most elementary prudence would be to say where we are going and for how long. It is true that we do not have any idea about it, because, you know… adventure is adventure !

The famous Masai

After 6 hours of car under a blazing sun and a chaotic and dangerous road network (as people do not know the rules of the road, it seems!) , we reach the Masai Mara, a familiar safari place to aficionados, its name is derived from the tribe residing on its soil, the Masai and the river flowing there, Mara. Animals abound in this land of 1,510 km2 and live with the locals.

The arrival in the village.

For us, it is clear that we must remain on the track for safety. Along the way, countless curious baboons come out of the bushes. Everything is dry with few vegetation and nearly  no trees, moreover we encounter no car. After two hours, one of us notices a strange place, a sort of large square among which stand some rough huts, surrounded by thorny bushes, piled on each other with just a small opening. Our curiosity is drawn by the discovery of something we already suppose amazing. With a total unconsciousness, we get off the car and enter into the middle of the square, in a place that seems abandoned.

The meeting

And then, suddenly, I have a look to the right and I see a dozen Masai standing in a circle, a long spear in their hands, probably doing some ritual dance. The shock … because at the same time, they see us, they stop for a few seconds and then come running to us. It is too late to go back and despite a real stress, I remember their elegance, their beauty. They are tall, thin with handsome faces, they wear red clothes, flashy as it is said today and colored jewelry around the neck, arms and ears. Their attitude shows a real amazement to see us, but they seem peaceful.

Why me?

Quickly I become the center of interest although I did not do anything for that !. Two of them approach, put a finger on my hair and seem surprised at the highest point. Obviously they have never met a woman with yellow hair!. They laugh together and touch my head one by one. They speak the dialect « Maa » (common to the different groups of East Africa), but not a word of English. Still, by gestures, we can understand each other. They ask with signs if we are the two men’wives . Their approach is funny to make themselves understand, they connect us man and woman, with a finger going to one and to the other, then with an amusing face, they simulate the sound of a kiss. Of course, we ask our fellows to nod firmly, what they do … phew!

The invitation

The »chief » shows us his hut made of earth and cow dung, curiously this amalgam doesn’t smell at all. Inside, a woman with a shaved head, smiles gently. (We will notice later that none of them has hair, one of their customs). We admire their shiny jewelry, they have a sense of colors to make a superb set.

We expect to leave when they ask us to come and see how they make fire, the procedure is known, they hold a stick of wood which they are quickly rotating between both hands on a bed of dry twigs. I feel as if I was almost back to the dawn of humanity…

The night falls rapidly in Africa, then something extraordinary happens, these men so far from our universe of white sanitized people, invite us to spend the night in one of their huts. The most intrepid of the four of us, agrees smiling

When it is time to eat our snack (!) despite the fact that they wish us to share their meal, we only accept goat milk and a little honey.

Under the starry night

Then, the Masai (men, women and children) sit around a fire and start singing… it’s magic, this is the real Africa … we will never forget those wonderful voices in the heat of darkness, a fabulous moment, time stops for those who listen. Late into the night, we are under the charm, how could it be otherwise ?

We do not sleep much, perhaps a little fearful in this unfamiliar world, I remember the dirt floor, the growl of a lion , steps around our hut, tears of a child and cries of some excited baboons, therefore before dawn, we sit outside to see the rising sun. Another precious time … but we must leave, the men come with us to the car, women and children stay in the huts. However, a beautiful little girl with long eyelashes and a skin like silk  runs after us, comes up to me, and gives me a bracelet with a smile, she probably made it.

What a lovely way to say goodbye …

To learn more about this ethnic group, read this blog article « Meet the Masai in Kenya and in Tanzania »

 

My fresh salad four seasons (French Recipe)

 

 

My fresh salad four seasons. Tous droits réservés  Michèle LALLEE-LENDERS
My fresh salad four seasons Cliquer pour agrandir Cuisine
Tous droits réservés
Michèle LALLEE-LENDERS

My fresh salad four seasons (French Recipe)

My salad can be eaten as an appetizer or as a main dish either in spring, summer, autumn or winter.

 

For four persons

 

two slices of fresh salmon

two tomatoes (cherry or clusters)

Arugula Salad

two avocados

a green pepper

an assortment of dried fruits (an apricot, pine nuts, hazelnuts, walnuts or others)

a grapefruit

an endive

five or six large shrimp or a handful of small ones

of lime juice

salt and pepper

a tablespoon of oat bran and a teaspoon of wheat bran

a small teaspoon of sugar (to curb the bitterness of endive)

Two slices of bread « muesli »

homemade sauce

Cliquer pour agrandir      Préparation Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDERS
Cliquer pour agrandir Préparation
Tous droits réservés
Michèle LALLEE-LENDERS

 

On a plate, cut fresh salmon and avocados into thin strips, sprinkle with dill (fresh or powdered) and pour lime juice (It prevents the avocado to become brown and cook the salmon.) Let stand about an hour.

 

In a bowl, place a bed of arugula, dried fruit, grapefruit pieces, cut into small pieces raw endive sprinkled with sugar, shrimps, tomatoes, pepper, the contents of the dish (salmon and avocado ), crumble the bread, add the oat bran and wheat bran as rain, salt and pepper. Mix.

 

Homemade sauce

 

Three tablespoons of extra virgin olive oil, two tablespoons of cider vinegar, two teaspoons (full) of mustard, mix quickly. Pour over salad at the last moment before serving.

 

Reduce the proportions for an entry

 

The salad can also be done with small slices of raw beef meat (carpaccio style) instead of fish, in this case, remove the shrimp, but add a hard boiled egg.

Ma salade fraîcheur des quatre saisons Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDERS
Ma salade fraîcheur des quatre saisons
Tous droits réservés
Michèle LALLEE-LENDERS

 

Recommended wines

 

To taste and serve with a dry white wine from the Loire Valley such as Sancerre or Alsatian wine as the very aromatic Gewürztraminer.

 

In the case of a salad with meat, choose a Bordeaux Libourne as Lalande de Pomerol or St. Emilion.

 

Composition

 

From a diet point of view, this recipe is full with vitamins

 

Vitamin A with fish

Vitamin B6 with tomato, cereals and dried fruits

Vitamin B3, in salmon and avocado and bread

Vitamin B2 in fish, seeds, avocados and nuts

Vitamin B1 in nuts and hazelnuts

Vitamin B9 or M in avocado, lettuce, grapefruit, nuts and grains

 

Bon appetit … and enjoy!

 

 

Poêlée d’endives fondantes aux crevettes roses et à l’aneth

Poêlée d'endives fondantes aux crevettes roses et à l'aneth
Poêlée d’endives fondantes aux crevettes roses et à l’aneth Cliquer pour agrandir Cuisine
Tous droits réservés
Michèle LALLEE-LENDERS

Poêlée d’endives fondantes aux crevettes roses et à l’aneth

Cette assiette se mange en plat principal, les crevettes et les légumes frais sont cuits avec l’assaisonnement, le sucre absorbe l’amertume des endives et crée une sorte de caramel au goût spécial qui est particulièrement savoureux.

Pour 4 personnes

  • Une dizaine d’endives (attention qu’elles soient très fraîches)
  • Vingt crevettes roses de moyenne grosseur
  • Une cuillère à soupe d’huile d’olive (ou autre)
  • 4 morceaux de sucre (ou 4 cuillères à café d’édulcorant)
  • Sel marin de Guérande (très goûteux)
  • Poivre de Cayenne
  • aneth (feuilles ou en poudre)
  • 4 tranches de pains aux céréales ou pain noir (au choix)
  • Beurre demi-sel (2 cuillères à café)
  • Un petit citron vert

Préparation

Poêlée d'endives fondantes aux crevettes roses et à l'aneth
Poêlée d’endives fondantes aux crevettes roses et à l’aneth Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDERS

Dans une poêle, mettre un peu d’huile avec un pinceau (ou un morceau de sopalin pour enlever le surplus). Découper les endives en morceaux, saler et poivrer, ajouter le sucre, laisser cuire doucement pendant environ 1 h. Réserver.

Faire macérer les crevettes roses dans le jus du citron vert pendant 1/2 heure, verser le « tout » dans la poêle avec les endives. Faire réchauffer à feu moyen pendant 10 minutes en surveillant, en fin de cuisson, rajouter l’aneth. Dresser

Faire griller les toasts, les beurrer et mettre quelques gouttes de citron sur chacun d’entre-eux (pas obligatoire si vous n’êtes pas un fan de lime (citron vert)

Poêlée d'endives fondantes aux crevettes roses et à l'aneth
Poêlée d’endives fondantes aux crevettes roses et à l’aneth Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDER

Vins recommandés

Un vin blanc d’Alsace tel que le Gewûrztraminer parfume votre plat, un Tokay Pinot gris, un Riesling ou un Sancerre, plus secs, se marient bien avec les saveurs.

Composition

D’un point de vue nutritionnel, cette recette regorge de vitamines.

  • Crevettes Vitamines A, B12, B3 et E + oligo-éléments
  • Endives Vitamines C et B9
  • Lime Vitamines C et B + minéraux
  • Huile d’olive  Vitamine A, C et E
  • Aneth Vitamines B1 B2 B3 B6 B9 C  D et E

Bon appétit et… Enjoy

 

 

Mes Blogs Préférés…(liste non exhaustive)

 Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDERS
Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDERS

Mes Blogs Préférés…(liste non exhaustive)

Si vous souhaitez paraître dans la liste de mes blogs favoris, merci de me laisser un lien avec votre nom  soit dans le bas de la page, rubrique « Laisser un commentaire »ou sur le côté de la page en cliquant sur la petite enveloppe blanche, nous pourrons ainsi faire un échange de lien afin d’augmenter notre trafic mutuel.

 

LES BLOGS ECLECTIQUES

Un condensé de petits riens… mais surtout de l’essentiel !

Un joli blog, celui de Clo Tilde alliant charme, chic et culture. Fondatrice de La gazette d’esprit XVIIIe dont on devrait bientôt beaucoup entendre parler. A visiter, sans attendre.

Esprit XVIIIème

Il fallait avoir l’idée, elle l’a eue…voir les cimetières différemment, se pencher sur l’architecture, les fleurs, les animaux et les « habitants VIP », la mort retrouve sa vraie place en compulsant de splendides photos. Merci Morticia

Green & Graves

Un excellent blog pour les amateurs de bourse fait par un pro, qui plus est, est décidé à vous aider si vous le souhaitez et ce, gratuitement… rare de nos jours.

Blog Bourse et économie par un Trader sur Cfds

Cuisine et voyages :

Hôtel et Spa: un must à ne pas manquer:
  • CUISINE
Pour les aficionados de la cuisine nippone, un merveilleux site 
Une mine de recettes, une cuisinière confirmée, un blog à ne manquer sous aucun prétexte
L’univers de la déco chic et choc proposé par la talentueuse Lilly Rose, 
  • MODE
Chanel… l’incontournable, un must
  • VOYAGES
New-york, New-york… j’adore ! Le blog est remarquablement bien fait et fourmille d’idées originales
  • MUSIQUE
Choisissez votre musique, sympa et pratique
  • GENEALOGIE

Plein de découvertes ici pour les amoureux de la Nièvre en Bourgogne

 

& don’t forget… Enjoy !

Pour en voir plus, suivez ce lien, https://www.autantenemportelapresse.fr 

 

Collerette de tomate aux crevettes roses et à l’avocat sur un lit de roquette

 

 

 

Entrée  Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDERS
Entrée
Tous droits réservés
Michèle LALLEE-LENDERS

 

Les légumes frais agrémentés de fruits de mer font toujours recette dans une entrée, encore faut-il les utiliser et les marier à bon escient.

Ingrédients pour une portion

1.Salade de roquette

2.Une tomate

3.une poignée de crevettes roses (taille moyenne)

4.un demi avocat

5.un demi citron vert

6.de l’aneth

7.son d’avoine

8. son de blé

Sauce

Huile d’olive

Vinaigre de framboise

Moutarde ancienne

sel de guérande, poivre

un demi citron vert

Dressage de l’assiette

Quelques brins de roquette harmonieusement disposés, coupez la tomate en rondelles, ces dernières restant attachées au légume, disposez les crevettes décortiquées entre chaque tranche de tomate, coupez un demi avocat en deux, mettez chaque partie de part et d’autre de la tomate, ajoutez du jus de citron vert sur l’avocat afin qu’il ne brunisse pas, saupoudrez d’aneth f’rais ou en poudre et d’une demi cuillère à café de son d’avoine et de son de blé.

Pour la sauce, une cuillère à soupe d’huile d’olive, une demi cuillère à soupe de vinaigre de framboise, une pincée de sel et un nuage de poivre, une cuillère à café de moutarde à l’ancienne, remuer jusqu’à ce que le mélange soit mousseux, versez au moment de servir.

Vins recommandés

Un vin blanc sec peut accompagner cette entrée, tel un Sylvaner ou un Riesling  (température entre 8 et 10 degrés), mais un rosé peut aussi faire l’affaire, dans ce cas, il doit être servi très très frais.

Composition

Vitamine B6 pour la tomate

Vitamine B3 pour l’avocat

Vitamine B9 ou M dans la salade

Vitamine B12 pour les crevettes plus des minéraux, des oligo-éléments et une source d’iode non négligeable

Un des nombreux bienfaits du son d’avoine et du son de blé: leur capacité à faire baisser le cholestérol

 Bon appétit et…enjoy !

[contact-form-7 id= »1026″ title= »Formulaire de contact »]

 

 

Faire un cadeau sur le thème de la cuisine

Le coffret cadeau           Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDERS
Le coffret cadeau Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDE

 

Pour un anniversaire ou une fête, pourquoi ne pas offrir plusieurs cadeaux en un autour d’un thème judicieusement choisi, une idée ?…la cuisine.

L’heure est aux cadeaux, ceux que l’on va offrir pour un événement particulier à nos proches ou à nos amis. C’est une agréable habitude dont on ne se lasse pas mais il est impératif de prendre en compte un nouveau paramètre. Le produit a particulièrement évolué ces dernières années, car le conditionnement a changé ainsi que son contenu. La multiplicité est dorénavant au rendez-vous.

Un packaging renouvelé

Fini le simple présent empaqueté dans un papier rutilant et entouré d’une débauche de nœuds, aujourd’hui pour être tendance, il faut se tourner vers le coffret cadeau imaginé et réalisé par des designers talentueux, présenté par d’astucieux publicistes dans le but de nous faire craquer et le moins que l’on puisse en dire, c’est que le succès est au rendez-vous. Il suffit, pour s’en persuader, d’aller dans un grand magasin. Il faut même, parfois, jouer des coudes rien que pour accéder au stand prévu à cet effet.

Un réel effort est fait sur la présentation particulièrement soignée, on a imaginé une boîte qui peut être de forme carrée, ronde, elliptique ou de tout autre gabarit, dont le dessus transparent découvre son contenu, c’est là que réside l’idée géniale de ce produit marketing.

Les coloris ont été soigneusement choisis pour donner une harmonie à l’ensemble, des tons chauds, brillants et un paquet qui ressemble a un « gros » bonbon.

Mais de quoi s’agit-il ?

Cette nouvelle mode touche tous les domaines: spectacles, voyages, bien-être, stages multiples et variés mais avec une prédilection pour la cuisine qui aujourd’hui se mange à toutes les sauces ! Pas une chaîne de télévision sans un programme dédié à ce monde gourmand, pas un libraire sans pléthore de livres sur le sujet, pas un grand chef qui ne donne des cours à Paris et pour certains en province. Il fallait, en conséquence, trouver quelque chose de nouveau et d’original pour séduire le futur client. C’est désormais chose faite.

Le contenu des coffrets cadeaux culinaires

A l’intérieur, il y a un livre de recettes sur les macarons, (pour citer un exemple), avec des ustensiles permettant leur réalisation tels que, des poches à douille, des cercles de pâtisserie et des moules.

Le choix est vaste et il y en a pour tous les goûts,, les titres sont alléchants, on y parle d’apéritifs dînatoires, de cocktails avec un shaker, de cuisine moléculaire, de sushis avec un couteau traditionnel, de cupcakes avec de petits moules, des incontournables verrines et cuillères à apéritif et les recettes qui vont avec, de pizza avec une roulette à découper, de pancakes et blinis, de cuisine express, de tajines avec un plat en terre cuite, de bibliothèque du vin avec des verres pour la dégustation, de foie gras avec une terrine en céramique, de whisky avec une flasque et bien d’autres encore. Il y en a tellement qu’il est difficile de se décider pour l’un ou pour l’autre..

L’idée de base est simple, mais toujours la même, un livre avec les accessoires qui s’y rapportent et qui sont incontournables pour la réussite du plat envisagé.

Plusieurs cadeaux en un

Ce n’est plus un cadeau que l’on propose mais plusieurs en rapport avec le sujet sélectionné, psychologiquement, cela fait toute la différence.

Un effort a été fait, également, pour calculer, au plus juste, le prix qui tourne autour de 10 à 30 euros pour une qualité qui semble, à première vue, tout à fait correcte et sans que le rendu n’en pâtisse.

Ce cadeau ravira les plus difficiles et vous, car il est chic, choc et peu coûteux

[contact-form-7 id= »1026″ title= »Formulaire de contact »]

Habemus Papam Franciscum !

Basilique Saint Pierre de Rome Andreas Tille Wikipedia
Basilique Saint Pierre de Rome
Andreas Tille
Wikipedia

Mercredi 13 mars 2013, à 19 h 15, la fumée blanche tant attendue sort de la cheminée, là, où quelques minutes auparavant, une colombe s’est posée comme pour annoncer l’arrivée du nouveau chef de l’Eglise Catholique.

L’attente

La Place Saint-Pierre de Rome est noire de monde, des touristes, des religieux, des romains et des journalistes de la presse mondiale attendent de découvrir le deux-cent-soixante- sixième Pape au balcon de la Basilique.

Une immense clameur s’élève lorsque qu’à 20 h 22, une silhouette tout de blanc vêtue apparaît dans la loge centrale.  Il s’agit de l’argentin Jorge Mario Bergoglio, Archevèque de Buenos Aires. François Ier (le nom qu’il s’est choisi) semble très troublé.

Le premier discours

Au bout de quelques minutes, il prend la parole et ses mots sont émouvants:

« Frères et soeurs, bonsoir, mes frères les Cardinaux devaient nommer le nouvel évêque de Rome, il semble qu’ils soient allés le chercher au bout du monde !

Merci pour votre accueil.

Avant tout, je veux faire une prière pour notre évêque émérite  Benoit XVI, (François Ier récite le « Notre Père » et le « Je vous salue Marie »)

Nous commençons ce chemin de l’Eglise de Rome qui doit être un chemin d’amour et de confiance, nous devons prier non seulement les uns pour les autres, mais pour tout le monde pour que règne la fraternité, je souhaite que ce chemin aboutisse à davantage d’évangélisation au sein de cette splendide ville.

Avant de vous donnez la bénédiction, je voudrais vous demander un service, je vous demande de prier Dieu pour qu’il accorde la bénédiction à votre évêque »

C’est la première fois dans l’histoire de l’Eglise qu’un Pape demande aux fidèles d’appeler la bénédiction du Très-Haut sur lui, c’est remarquable et laisse deviner l’humilité de cet homme qui va pourtant veiller sur un milliard de catholiques de par le monde.

Puis le Saint-Père donne sa bénédiction URBI ET ORBI qui est assortie de l indulgence plénière, ce qui revêt une très grande importance pour les fidèles. En effet, l’indulgence plénière absout toutes les peines des péchés de tous les catholiques du monde où qu’ils soient, y compris ceux qui sont à côté de leur radio, devant leur télévision ou autres.

Mais qui est-il ?

Agé de 76 ans, François  est le fils d’un émigré italien, employé des chemins de fer.

Novice de la compagnie de Jésus, il est ordonné prêtre en 1969 et Jean-Paul II le nomme Cardinal au début de l’année 2001

Jésuite progressiste, féru de chimie, philosophie et de théologie, il réussit brillamment ses études dans ces différents domaines.

Ce nouveau pasteur de l’Eglise n’a pas peur de s’engager, il s’est opposé à la Présidente d’Argentine, Madame de Kirchner, contre le mariage homosexuel auquel cette dernière était favorable.

Il se lève à 4 h 30 chaque matin et prend l’autobus comme tout un chacun. Il vit dans une demeure simple.

Il s’investit et aide les pauvres dans les bidonvilles, ce combat contre l’indigence est son cheval de bataille et lui tient particulièrement à coeur.

 

Il se peut que l’Eglise prenne un nouveau tournant avec l’élection de ce rassembleur qui peut décider de mettre en avant « la misère dans le monde pendant son pontificat ». C’est sans aucun doute le cas puisqu’il considère que « la pauvreté est une violation des droits de l’homme ».

Reste à savoir si sa foi et sa bonne volonté vont lui permettre de remanier l’Eglise en profondeur…c’est à souhaiter.

[contact-form-7 id= »1026″ title= »Formulaire de contact »]

Une mort annoncée…

La Conciergerie Koskoo
La Conciergerie
Koskoo

Ce 16 octobre 1793, dans la prison de la Conciergerie à Paris, un horrible drame se joue. L’histoire est en marche.

Le procès est enfin terminé, plus de bruits, ni de hurlements, ni d’insultes, ni de paroles haineuses, un silence pesant envahit le cachot. Parlons-en, un endroit sale, malodorant, avec une paillasse en guise de lit, une petite table en bois blanc et deux mauvaises chaises comme on dit.

Quelque part, dans une pièce minuscule de la Conciergerie

Il est 4 heures et demie du matin, une femme termine sa dernière lettre à la lueur tremblante de deux bougies. Il s’agit de son ultime adieu aux siens et à la vie. La missive est adressée à sa belle-sœur et elle se termine par ces mots bouleversants:

« Je vous embrasse de tout mon cœur, ainsi que ces pauvres et chers enfants. Mon Dieu! qu’il est déchirant de les quitter pour toujours. Adieu, adieu ».

Elle dépose la plume à côté du papier et va s’allonger. Elle est si fatiguée, elle vient de passer un trop long moment debout, face à ses juges et elle souffre d’hémorragies incessantes qui l’affaiblissent.

Les dernières heures avant le châtiment

Un bruit de porte, « Mon Dieu, est-ce déjà l’heure? » Une petite silhouette s’approche, « Madame, il faut changer de linge et prendre quelque chose, j’ai apporté du bouillon que j’ai fait cette nuit ».

Elle sourit, « A quoi bon tout cela ? » mais la petite servante, à peine sortie de l’enfance, insiste tellement qu’elle finit par accepter deux cuillerées du liquide chaud qui lui font du bien.

Il lui faut passer, maintenant, une longue robe blanche devant les deux gendarmes qui ne la quittent pas des yeux. « Messieurs, je voudrais me changer, pouvez-vous vous retourner? » Les hommes refusent, ils suivent à la lettre ce qui est préconisé, il ne faut en rien agréer à quelque demande que ce soit de la part de la prisonnière.

Elle se lève, va dans la ruelle de son lit, la petite lingère tente bien de se mettre devant elle pour la cacher des regards indiscrets, elle lui tend le morceau de toile enroulé qui empêche le sang de s’écouler du corps de sa maîtresse et l’aide à enfiler son vêtement. « Va maintenant, ma fille, je n’ai plus besoin de toi » La petite arrive à la porte, se retourne pâle, défaite et dans un sanglot murmure « Au revoir, Madame ».

Encore quelques heures de tranquillité. Elle voudrait pleurer, mais ses larmes se sont taries après avoir vécu toutes ces infamies, ces horreurs et ces humiliations.

Le jour se lève, des bruits de pas retentissent, la porte grince, plusieurs hommes entrent dans la pièce. « Il est l’heure, citoyenne » explique l’un d’eux. La jeune femme s’assied. On coupe la chevelure dont elle est si fière, mais qui a viré au blanc en quelques heures. On pose un vilain bonnet sur sa tête et on lui lie les mains, dernier affront à son statut, mais qu’importe, elle est prête.

Avant de sortir, elle jette un coup d’oeil à sa geôle et suit le couloir jusqu’à la petite cour du Mai. Il fait frais, elle respire, à pleins poumons, l’air, oui l’air comme elle n’en a plus senti depuis si longtemps. Dehors une immonde charrette attend, à sa vue, elle a un recul, mais s’assied, droite, le regard perdu dans le lointain.

Le courage pour supporter l’insupportable

Le peuple de Paris est venu, silencieux, les hommes se découvrent sur son passage, les femmes se signent. Seul un calme pesant envahit les rues par lesquelles le convoi passe. Curieusement, peu d’injures ne la salissent pour ce dernier voyage.

Dans cette infâme carriole qui l’emmène vers son funeste destin, pense-t-elle à la Cour de Vienne, à sa mère si aimante, à ses frères et soeurs, à son départ pour la France à quatorze ans ?.

Se rappelle-t-elle de son amitié pour Louis XV, de son mari Louis XVI, cet homme timide, mais si bon, de son fils, son Chou d’Amour, l’enfant mâle tant espéré et de sa fille, la petite Madame Royale, enfin d’Axel de Fersen, l’homme pour lequel elle cultive une tendresse toute particulière.

S’accroche-t-elle à eux en pensée pour ne pas faiblir ?.

Elle a hâte que tout cela finisse, il y a trop longtemps qu’elle souffre, son mari a été guillotiné, on lui a arraché son petit garçon et on en a fait un rustre. Privée de ce qui lui restait de famille, elle a été emprisonnée à la Conciergerie, dans cet endroit sinistre, d’une saleté repoussante et ses derniers mois se sont passés dans le noir, sans aucun rai de lumière ou de soleil.

Alors, que regretter ? Pourquoi continuer à vivre? La mort est la bienvenue, elle apporte la délivrance et la paix… enfin.

La place de la Révolution, noire de monde, est en vue, elle lève les yeux et regarde sans trembler l’instrument de torture qui va lui apporter la mort, cette horrible machine que l’on nomme la guillotine.

Au pied des escaliers, elle monte précipitamment, si rapidement qu’elle en perd un soulier. Le bourreau, Henri Sanson l’attend, par inadvertance, elle lui marche sur le pied, « Monsieur, je vous demande excuse, je ne l’ai pas fait exprès », ce sont ses ultimes paroles.

Mise sur la planche, une corde autour du corps, à douze heures quinze, le couperet tombe et lui arrache la tête. A ce moment précis, la foule hurle: « Vive la république ».

Maria Antonia Anna, Josepha, Joanna de Habsbourg-Lorraine, plus connue sous le nom de Marie-Antoinette d’Autriche, Reine de France et de Navarre vient d’être exécutée par décapitation.

Il y a exactement deux cent vingt ans que la folie et la cruauté des hommes ont mis fin à ce terrible destin…Triste anniversaire.

[contact-form-7 id= »1026″ title= »Formulaire de contact »]

Il était une fois… la Haute Couture, le symbole du luxe

Il était une fois… la Haute Couture, le symbole du luxe
Il était une fois… la Haute Couture, le symbole du luxe Tous droits réservés M.LALLEE-LENDERS
 Il était une fois… la Haute Couture, le symbole du luxe

L’histoire de la mode passe, nécessairement, par la Haute Couture qui signe, deux fois par an, les nouvelles tendances avec ses prestigieuses collections.

La ménagère de la rue se rend-elle vraiment compte qu’elle est mêlée sans le savoir au monde fermé des collections de Haute Couture ? Probablement pas, et de fait, il y a peu de chance qu’elle enfile un jour une robe évanescente de Chanel ou une tenue juponnée, multicolore, de Dior. Cependant, les couleurs qu’elle porte, la longueur d’une jupe, la forme d’un teeshirt ou le jeans enrubanné viennent directement d’une recherche des créateurs même s’ils sont, le plus souvent, plus ou moins bien re-visités dans un certain prêt-à-porter!.

Charles Frederick Worth, le fondateur de la mode et du luxe s’y rattachant (1826 – 1895)

Né en Angleterre, Worth a l’idée, un jour, de présenter, chez lui, à ses clientes les plus fortunées, ses modèles sur des mannequins en chair et en os. C’est une première, car jusqu’ici la commande se fait par le biais d’un simple dessin que le couturier reproduit. La collection naît de ce trait de génie qui sera, on s’en doute, repris plus tard par les plus grands.

Mais le britannique veut aller plus loin, il fonde la chambre syndicale de la couture parisienne en 1868, conférant ainsi ses lettres de noblesse à cet art sublime.

En 1973, la Fédération Française de la Couture, du Prêt-à-Porter et des Créateurs de Mode voit le jour. Elle réunit trois chambres syndicales, la première, de la Haute couture, la deuxième, du Prêt-à-Porter et des Créateurs de Mode et la dernière, de la Mode Masculine. Elle regroupe, ainsi, des couturiers français, mais également d’autres nationalités.

Elle programme deux défilés de mode par an, la collection printemps-été de l’année en cours, au mois de janvier et la collection automne-hiver, au mois de juillet, pour l’année suivante.

Certains des membres les plus significatifs de la Haute Couture d’aujourd’hui

  • Les Français:

Chanel

Christian Dior

Jean-Paul Gaultier

Givenchy

Franck Sorbier

  • Les étrangers:

Giorgio Armani (Italien)

Valentino (Italien)

Elie Saab (Libanais)

Il serait injuste de ne pas nommer ceux qui, pour différentes raisons, ont quitté la profession, leurs collections marquent à jamais l’histoire du raffinement en matière de mode: Yves Saint Laurent, Cardin, Azzaro, Patou, Lacroix, Paco Rabanne, Cerruti, Guy Laroche et bien d’autres encore.

Définition de la Haute Couture

Selon la Fédération Française de la Couture, du Prêt-à-Porter des Couturiers et des Créateurs de Mode, la définition de la Haute Couture est la suivante:

« Appellation juridiquement protégée dont ne peuvent se prévaloir que les entreprises figurant sur une liste établie, chaque année, par une commission siégeant au Ministère de l’industrie et qui fait l’objet d’une décision ministérielle. »

Ainsi le 7 janvier dernier, la commission de Couture Création, qui dépend du Ministère de l’Industrie, a permis à deux créateurs de leur marque d’y ajouter l’appellation « Haute Couture », il s’agit du Français Christophe Josse et du Brésilien Gustavo Lins. Ils faisaient partie, jusque là, de la liste des « invités » qui après plusieurs défilés et une certaine ancienneté peuvent espérer prétendre au label tant désiré.

Comme on le voit, ne devient pas couturier qui veut ! D’autant plus que des critères spécifiques sont exigés pour atteindre le graal: un nombre de modèles prédéfinis pour les collections, tout le travail fait à la main, le nombre des salariés, la quantité de défilés auquel participe le futur élu et même le tissu utilisé en terme de proportions.

Comment rester en haut du podium comme Chanel et Dior ?

La H.C. n’est, en aucun cas, lucrative. Tout d’abord, parce qu’elle ne touche qu’une très petite population de clientes à travers le monde; cela paraît logique lorsque l’on sait qu’une robe se négocie entre 40 000 et 100 000 euros, car chaque pièce produite est faite à la main et demande des centaines d’heures de travail. Ensuite, même si Paris est toujours la capitale la plus appréciée dans ce domaine, les quelques clientes s’intéressent également aux créateurs étrangers.

La seule façon de s’en sortir est de faire du prêt-à-porter, des gammes de maquillage, du parfum et de nombreux accessoires, ce qu’on bien compris les dernières maisons qui perdurent.

Pour ceux que ce sujet fascine et qui voudraient s’essayer à cet art unique, une seule adresse: l’école de la chambre syndicale de la couture parisienne, 119, rue Réaumur, 75002 Paris

& n’oubliez pas…Enjoy !

Elizabeth Taylor, la dernière grande star de cinéma

Elizabeth Taylor Twitter
Elizabeth Taylor
Twitter

Il y a plus de trois ans maintenant (le vingt-trois mars 2011) qu’Hollywood était en deuil.

Admise pendant cinq semaines au célèbre hôpital, le Cedars-Sinaï de Los Angeles pour des troubles cardiaques importants, Liz Taylor a disparu après une exceptionnelle carrière au cinéma.

Née à Hampstead, à Londres, le 27 février 1932, elle s’installe 7 ans plus tard avec sa famille à Los Angeles. Dès l’âge de neuf ans, elle commence à tourner et passe sa vie devant les caméras. Son physique, chevelure noire, yeux mauves, mais surtout sa capacité à pouvoir tout jouer, en adoptant le ton juste, lui permettent d’atteindre le firmament des étoiles d’Hollywood.Et ce grâce à un charisme qui ne la quitte jamais.

Femme à la fois forte et fragile, à la personnalité double très marquée, la star peut être volcanique, douce, colérique ou compatissante selon son état d’esprit.

Elizabeth Rosemond Taylor, l’enfant

La MGM (Metro-Goldwyn-Mayer) fait appel à elle en 1943 pour un film d’aventures «  Lassie comme Home » et les petits Américains de l’époque se souviennent avec émotion des tribulations de la chienne Colley, qui au demeurant était un chien, appelé Pal, car les femelles muent une fois dans l’année et ne peuvent tourner en continu les films qui suivront.

1944 Le Grand National, son nouveau film dans lequel elle joue avec un acteur déjà confirmé, Mickey Rooney.

Naissance d’une star

Entre 1949 et 1951, elle tourne dans Les Quatre Filles du Docteur March, Le Père de la Mariée et Une place au soleil. Sa popularité, dès lors, commence à être grande.

1956 est une année particulière avec un « must », le film « Géant » dans lequel elle donne la réplique à James Dean et à Rock Hudson. Son succès est explosif et le public ne s’y trompe pas en la propulsant au palmarès des meilleures comédiennes.

Films cultes d’une diva du grand écran

  • 1959 Soudain l’été dernier de Tennessee Williams
  • 1958 La chatte sur un toit brûlant du même Tennessee Williams
  • 1960 La Vénus au Vison, 1966 « Qui a peur de Virginia Woolf« , deux films, deux succès, deux Oscars.
  • 1963 Cléopâtre, le film le plus cher des années 60 (270 millions de dollars). Les critiques sont mauvaises, mais la liaison de la jeune femme avec Burton et la nomination du talentueux Joseph L Mankiewicz en tant que scénariste sauvent le film.

Taylor et ses mariages

Lorsqu’elle aime, Elizabeth Taylor épouse….. 7 hommes auront ce privilège dont l’un deux fois.

  • 1950 Conrad N. Hilton Jr, propriétaire des fameux hôtels du même nom.
  • 1952 Michael H. Wilding, acteur anglais qui lui donne deux fils.
  • 1957 Mike Todd, producteur dont elle a une fille.
  • 1959 Eddie Fischer, acteur et mari de sa grande amie Debbie Reynolds!.
  • 1964 Sa grande histoire d’amour avec Richard Burton, connu pour ses coups de gueule, son alcoolisme et l’excellence de son travail d’acteur. Après un divorce en 1974, Il l’épouse une seconde fois en 1975.
  • 1976 John Warner, Sénateur Républicain de Virginie.
  • 1991 Larry Fortensky, il a vingt ans de moins qu’elle, il est ouvrier en bâtiment, mais continue à travailler après son mariage, ne voulant pas être taxé de « profiteur ».

De graves soucis de santé ont jalonné toute la vie de cette personne si « spéciale », problèmes de dos, insuffisance cardiaque, alcoolisme. Elle communique par le biais de Twitter avec ses fans auxquels elle demande de prier pour elle avec une naïveté touchante.

Ceux qui ont l’immense privilège de la rencontrer parle d’une femme ouverte, généreuse, fidèle en amitié (Montgomery Clift, Rock Hudson et Mickael Jackson pour ne parler que d’eux), investie jusqu’à sa mort pour trouver des fonds, dans le but d’aider à la recherche sur le Sida.

Cette diva adulée, aimée ou haïe, mais qui ne laisse pas indifférent dit, un jour, à un journaliste, cette phrase terrible, « Mon enfance est la seule période heureuse de ma vie ».

So long, Madam..

 

.

Comment fonctionne le système judiciaire à l’américaine?

Capture d’écran 2013-02-27 à 20.27.35
Les pratiques américaines en matière de juridiction sont à souligner pour leur singularité.

Les différences entre notre mécanisme de justice et celui des Etats-Unis sont telles qu’il est difficile de les comprendre sans analyser ce fonctionnement atypique pour nous.

L’architecture de la justice américaine

  • la Cour Suprême des Etats-Unis: avec ses 9 juges délibérant ensemble, elle se compose de cour d’appel de circuit et de cours de district fédérales .
  • Cour d’appel de circuit ou cour supérieure: il y en a douze qui supervisent avec trois juges les décisions de la cour de district fédérale.
  • Cour de district fédérale aussi appelée tribunal de grande instance: au nombre de 94, elles sont présidées par un seul juge.

Les membres de ces trois cours sont nommés par le président des Etats-Unis après un vote au Sénat.

Déroulement d’un procès criminel ou assimilé comme tel outre-Atlantique.

Le grand principe d’une procédure judiciaire aux Etats-Unis se base sur ce qui s’appelle le “contradictoire”, à savoir la communication entre les parties des éléments contenus dans chaque dossier, à charge ou à décharge, sous le contrôle d’un juge.

Le prévenu, ses obligations et ses droits

Tout prévenu arrêté est immédiatement conduit dans un commissariat de police pour y être entendu et subir un interrogatoire en vue de répondre aux charges pesants contre lui. Il a la possibilité de ne pas coopérer s’il est seul et de réclamer la présence d’un défenseur. A ce stade, la présomption d’innocence joue de plein droit, même si la suite peut paraître en contradiction avec cette affirmation.

Présenté devant une Cour, le plaignant, souvent menotté, plaide coupable ou non coupable et assiste au prémices de la bataille juridique qui va se dérouler entre le procureur et l’avocat de la défense. Une fois les faits exposés, ce dernier peut demander au juge qui préside la séance:

  • la liberté conditionnelle,
  • l’assignation à résidence
  • le port d’un bracelet électronique
  • le paiement d’une caution dont le montant est soumis à différents critères, en fonction de la personnalité de l’individu, de ses moyens financiers et de ses éventuelles possibilités de fuite.

A contrario, le procureur argumente en faveur de l’incarcération du prévenu, au motif qu’il incarne un danger pour le pays dans lequel il vit ou qui l’héberge, et en raison des faits qui lui sont incriminés.

A ce stade, les réquisitoires des deux parties n’excèdent généralement pas plus de 10 minutes chacune.

La détention provisoire

A l’issue de cette première comparution, le juge statue sur le cas, deux possibilités se présentent alors:

  • Le prévenu est remis en liberté avec les obligations citées plus haut.
  • Le prévenu est immédiatement incarcéré, mais, paradoxalement, toujours présumé innocent.

Ensuite, l’avocat peut demander une autre liberté conditionnelle dans le cas d’un emprisonnement de son client. Ces demandes peuvent être répétées autant de fois qu’il le juge nécessaire, mais seulement s’il a connaissance de nouveaux faits.

Le Grand Jury

Composé de 23 membres, il est informé des plaintes et des preuves déposées. En parallèle, il peut demander à entendre les deux parties. Il décide ou non de la poursuite du jugement jusqu’au procès, mais il reconnaît “traditionnellement” la véracité des chefs d’inculpation.

La décision du Grand Jury ne laisse en rien présager de l’avenir.

Commencent alors les recherches réalisées par les détectives privés, ils oeuvrent pour le compte de l’avocat et du procureur et visent à déstabiliser les parties. Il y a, dans ces démarches, une volonté, de part et d’autre, de conforter la Cour et l’opinion publique sur les deux aspects de la procédure: coupable ou innocent, mais aussi un acharnement dans un déballage “poubelle” assez sordide, qui est, selon la loi américaine, nécessaire à la recherche de la vérité.

La victime, sa défense et ses moyens

Le plaignant jouit d’un système de protection tout particulier concernant le changement momentané de domicile, l’assistance et la défense par le choix d’un avocat, le tout entièrement pris en charge.

Le bénéfice du doute lui est favorable et ne peut être remis en question.

Coupable ou non coupable

En fonction de la décision du prévenu de plaider coupable ou non coupable, le déroulement du procès et son résultat sont différents.

  • Non coupable : la procédure s’avère longue car il y a procès. Dans ce cas, le prévenu risque une peine maximale surtout s’il y a plusieurs accusations, les peines aux Etats-Unis se confondent.
  • Coupable des faits ou d’une partie seulement : le procès s’arrête immédiatement. L’avocat propose une transaction financière pour la victime présumée et le juge décide de la peine qui est, alors, fortement diminuée.

S’il y a procès

Après le déroulement habituel de la procédure, en présence de la Cour Suprême, de l’accusé, de la victime, des témoins et des plaidoiries de l’avocat et du procureur, un jury populaire, représenté par 12 citoyens, décide seul, sans juge et à l’unanimité, de la culpabilité ou de l’innocence, mais n’interfère en rien dans l’arrêté de la peine.

La caution

La somme peut aller jusqu’à plusieurs millions de dollars avec un dépôt de garantie, même si le 8e amendement de la Constitution souhaite éviter toute démesure quant à son montant. Si le prévenu se présente à toutes les convocations, la caution qui est déposée sur un compte spécial, lui est rendue intégralement à la fin du procès quelle que soit la sentence prononcée.

Le temps

Au tribunal, une demande de remise en liberté peut, parfois, être longue en fonction des motifs amenant le juge à une investigation plus pointue et peut aller jusqu’à la suspension d’audience.

Dans la plupart des cas, il ressort qu’aux Etats-Unis, 90% des plaintes, quelles qu’elles soient, n’aboutissent jamais et qu’un accord est trouvé entre les parties en cours de procédure, seuls, les 10% restants vont jusqu’au procès, la recherche de la vérité n’étant pas la priorité.

[contact-form-7 id= »1026″ title= »Formulaire de contact »]

Retour haut de page