A propos de moi

A propos de moi… !

A propos de moi… !

Hi everybody,

Je suis une journaliste professionnelle, rédactrice web, spécialisée dans la mode, les produits de beauté & la nutrition, de plus je suis une adepte convainçue de toutes les nouvelles technologies.

Construire ce site fût un grand bonheur même si je ne suis pas certaine que « Mr Google » n’y trouve pas beaucoup d’erreurs sanctionnées à coup de panda et autre animal du genre, mais qu’importe, je me perfectionne chaque jour et cela me plaît.

 

J’aime en vrac 

Le chocolat au lait (avec parcimonie enfin… presque), les chiens de traineaux, (ces superbes animaux si tendres et si intelligents), l’histoire de France au XVIIIe s (avec les grands noms de la royauté, Louis XIV, Louis XV, Louis XVI, mais aussi Marie-Antoinette et Mme de Pompadour), la généalogie (avec les quelques 5000 noms qui composent la mienne pour l’instant), la bourse (ardue, mais passionnante ), le champagne brut (rien à ajouter ! ), le cheesecake (le dessert phare des américains…délicieux), New-York, (la ville fabuleuse qui se découvre à chaque coin de rue, toujours vivante quelle que soit l’heure), la lecture (éclectique évidemment), la cuisine (j’adore inventer des recettes), le Japon (pays du raffinement et de la sagesse), les îles (avec une préférence pour l’île Maurice et Tahiti), l’oenologie (une science difficile à maîtriser), la photo (merci à mon Iphone et mon Ipad qui me rendent bien des services et que j’ai toujours sous la main), toutes ces personnes du monde entier 88 pays quand même) qui viennent sur mon blog et avec lesquelles j’adore papoter et d’autres choses qui seraient bien trop longues à énumérer… et vous, quelles sont vos passions ?

Je déteste

Le mensonge, l’orgueil, la bêtise et les choux de Bruxelles !

Enfin…

Vous pouvez me joindre (Ne soyez pas timide !) par le biais de mon mail affiché en haut de la page ou par le biais de l’intitulé « laisser un commentaire » sous la photo.

L’article « Tout à propos de l’écriture » concerne mes services de rédaction sur la mode, les produits de beauté & la nutrition, recommandé à tous ceux dont l’écriture n’est pas la tasse de thé..

Et n’oubliez pas… enjoy 

 

 

Tout à propos de l’écriture

Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDERS

Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDERS

Vous êtes débordés et vous aimeriez confier une partie de votre travail d’écriture à des professionnels de la mode, des produits de beauté & de la nutrition ?

L’écriture n’étant pas votre tasse de thé, vous cherchez quelqu’un pour vous aider ?

Je peux rédiger tous types de presse, que ce soit pour un PDF, un E-book, un blog, un site, une lettre, un journal, un livre, des E-mails, un site de niche, etc…

Forte d’une expérience de journaliste rédacteur professionnel sur le web depuis plus de 10 ans, j’ai restructuré récemment mes services pour me consacrer uniquement aux choses que j’aime, à savoir la mode, la beauté & la nutrition, healthy de préférence.

Suivez ce lien et vous saurez ce que je propose et comment je peux vous aider.

https://5euros.com/profil/calista

J’ai volontairement augmenté les jours impartis à mon travail. Ceci ne veut pas dire, que je serai plus lente pour la livraison des articles demandés, simplement, je pourrai plus facilement faire face à mes engagements lorsque j’ai beaucoup de commandes en même temps, ce qui est parfois le cas, mais en général je rends mes textes avant la date prévue.

Lors de la commande:

Veuillez être aussi explicite que possible quant à votre demande, avec des précisions sur ce que vous attendez de la rédaction du texte demandé.

Mes écritures:

Pour info, certains de mes articles sont visibles sur:

http://www.autantenemportelapresse.fr/

D’autre part, j’ai collaboré au le site bien connu  « Fourchette & Bikini « . 

http://www.autantenemportelapresse.fr/nos-recentes-publications-net/

N’hésitez pas à me contacter pour de plus amples informations, je me tiens à votre disposition pour répondre à toutes vos questions.ous

Merci de m’ avoir accordé un peu de votre temps.

A bientôt !

Nos « chouchous » sur Instagram…

 

Compteur Global gratuit sans inscription

Nos « chouchous » sur Instagram…

Notre liste des dix meilleurs dans leur domaine pour débuter

Instagram est un réseau social qui cartonne avec 600 millions d’utilisateurs actifs par mois dont 59 % sont sur le site tous les jours et avec 4,2  milliards de clics par jour. Une réussite phénoménale qui ravit tous les instagrammers de la planète. Pour la France, 11,8 millions d’utilisateurs sont actifs mensuellement.

Le nec plus ultra de la mode, de la décoration, des voyages et de la nutrition selon nous

Il a fallu, tout d’abord, faire un choix dans les différentes catégories proposées (et Dieu sait, s’il y en a !), puis prendre parmi la liste choisie ceux ou celles qui nous semblaient intéressants, mais pas seulement, nous nous sommes attachés à selectionner les plus doués dans leur domaine; certes, mais aussi les plus sympathiques et les plus drôles. Certains sont d’expression anglaise (la plupart, américains d’ailleurs), d’autres sont français pure souche.

N° 1 kristywicks une américiaine qui se passionne pour la décoration (sa maison est à tomber !), elle propose de jolies choses à acheter comme des vêtements ou de la déco avec des réductions intéressantes, son mari est sympa et  féru de cuisine et sa fille est charmante, elle marche sur les traces de sa mère.

N° 2 crisellelim, un top model américain connue dans le monde entier, elle donne des conseils pour s’habiller, avoir une belle peau, un million d’abonnés et avec cela, très sympa, bref une jeune femme à rencontrer sur le net.

N° 3 fredrikeklundny, considéré comme le meilleur des agents immobiliers de New-York, un touche-à-tout de génie, auteur, producteur de vin et personnalité de la télévision américaine. Il va bientôt être père avec son compagnon, le talentueux peintre derekkaplanart, ils attendent la naissance de jumeaux (une fille Milla et un garçon Fredrik) qu’ils vont adopter dès leur naissance, dans quelques jours. Deux personnages au grand coeur terriblement attachants.

N°4 igor_joukov_the_french_bassets, dans le Midi de la France et dont les aventures sont hilarantes. Ils ont des mimiques super drôles et racontent des histoires pleines d’humour. C’est le site qu’il faut voir si vous avez le cafard.

N°5 eatcleanfit2A, une bloggeuse française, jeune femme accro de la mode, des produits de beauté et de la décoration, son site est sympa, bien fait et mis à jour régulièrement. De plus sa fille Lola, âgée de quelques mois, est à croquer.

N°6 michele.clemence, éclectique dans ses choix, c’est ce qui fait le charme de son site. Elle rédige des articles spécialisés dans la mode, les produits de beauté et la nutrition pour ceux dont ce n’est pas vraiment la tasse de thé. Grande voyageuse devant l’éternel !

N°7 mybigapplecity, une française qui vit à New-York avec sa famille et Harisson, son chien. Elle prône la vie et la mode de New-Yorkd’une façon très agréable.

N°8 dolce_vita_et_tendances, le chic , le glamour pour cette française qui voyage bequcoup dans de très beaux endroits et se dit: chercheuse de tendances.

N°9 french_country_living, l’art de vivre dans un solmptueux château entourée de superbes borzoïs (de très beaux chiens pour ceux qui ne connaissent pas), une remarquble pianiste si nous en jugeons par les discrets extraits qu’elle met de temps à autre en ligne et une femme de goût très certainement.

N°10 sustagram, pour les amoureux des sushis dont nous sommes, chaque photo fait saliver !, par deux amoureux des sushis qui postent chaque jour.

A bientôt pour la suite…

 

 

La folie de la montre connectée…

Michèle LALLEE-LENDERS
Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDERS

La folie de la montre connectée… 

Notre société est entrée, depuis quelques années, dans ce que l’on appelle l’ère du numérique.

Notre monde se modernise et les objets de notre quotidien ne font pas exception à cette avancée. L’heure n’est plus à la montre classique qui donne simplement l’heure à l’aide d’un tic-tac incessant, la montre connectée l’a remplacée en faisant une entrée en fanfare dans nos conversations.

L’utilité de la montre connectée

Même si certains la considèrent comme étant uniquement un accessoire futuriste, elle a bel et bien une utilité. Cette montre se veut compatible avec notre smartphone,  Ipad et autres pour avoir toutes les infos à notre poignet. De nos jours, on ne lit presque plus l’heure avec sa montre, on appelle, on envoie des messages, on consulte son agenda ou on se connecte lorsque l’on fait du sport…innovant, n’est-ce pas ?

Les principales marques présentes sur le marché ? 

Il est impossible de parler de montre connectée sans citer le nom du géant américain Apple. Même si certains trouvent à y redire, notamment sur le prix de l’Apple Watch, l’entreprise a quand même su s’imposer en maître dans le domaine. Les fonctionnalités proposées séduisent les consommateurs tout comme son design.

Un autre nom a le vent en poupe dans le monde de la montre connectée, celui de Huawei avec son Huawei Watch. Cette dernière est même considérée comme possédant la meilleure qualité d’écran et une optimisation de son contrôle vocal.

Motorola propose, elle aussi, une montre connectée et innove avec sa Moto 360 nouvelle génération. Même si une bande noire barre son écran, cette smartwatch a tout de même su convaincre. Elle fait notamment partie d’une des meilleures montres de ce type au monde. Pour les fans de courses, Motorola met également à disposition, une Moto 360 Sport équipée d’un GPS intégré et d’une application spécifique du nom de Moto Body. Grâce à un écran AnyLight LCD, la montre s’adapte naturellement à la luminosité. Cette fonctionnalité s’avèrera très pratique pour tous les sportifs qui aiment courir en plein soleil.

Pour finir, il serait impensable de ne pas évoquer la Samsung Gear 2 qui serait la plus innovante. Même si son écran est particulièrement petit, elle possède une parfaite visibilité. Son autonomie de deux jours a su ravir les consommateurs ainsi que ses autres atouts comme, par exemple, sa facilité de navigation.

Une montre connectée, oui, mais à quel prix ? 

Pour une Apple Watch, le prix dépend des fonctionnalités auxquelles on veut accéder. Il faudra tout de même se baser sur un prix de départ de 400 €. Ceux qui en ont les moyens pourront s’offrir les montres les plus performantes en déboursant 1 000 €. Pour la Huawei Watch, il faudra compter 400 €. La Moto 360 reste plus accessible que les autres avec un tarif établi à 300 €, ce qui représente tout de même une offre 100€ moins cher que ses concurrentes. La Moto 360 Sport coûte environ le même prix (299,9 €). Pour la dernière, l’innovante Samsung Gear 2, il faudra être prêt à payer 350 €.

Notre avis

Quel que soit votre choix, cette montre, bien qu’elle soit très tendance et,  semble-t-il, pas toujours indispensable, changera votre façon de travailler, de faire du sport ou de choisir vos loisirs. Que demander de plus !

Slasheuse ou rien !

 

Michèle LALLEE-LENDERS
Michèle LALLEE-LENDERS Tous droits réservés

C’est quoi une slasheuse ?

Sous ce terme quelque peu barbare se cache une foule de choses relative aux nouveaux jobs « trendy », comprenez, à la mode.

Vous avez un seul métier ?, soyons clairs, vous êtes « has been », car aujourd’hui pour être dans le coup, le « multi-casquettetisme » est de rigueur.

Explication

Vous travaillez comme trader, mais, bien que votre métier vous passionne, vous aimeriez faire, en parallèlle, autre chose de complètement différent comme, par exemple, paysagiste. Alors, vous décidez que c’est le moment et vous vous lancez. Voilà, vous êtes maintenant un slasheur ( ou une slasheuse ) et le monde vous appartient.

Ce nouveau paradigme fleurit à New-York, cette internationale qui, comme à son habitude, est en avance sur son temps et sur tous les autres pays. Pourtant, Paris commence à s’y mettre et les nombreux adeptes sont totalement accros.

Un nouveau concept de travail ?

Les applications sont infinies comme vous l’imaginez, car elles touchent tout, absolument tout et c’est sans doute la raison pour laquelle on ne peut qu’être séduit. Devenir multidisciplinaire est un rêve que beaucoup caresse sans vraiment se donner les moyens d’y parvenir et pourtant la société est en pleine reconstruction, une nouvelle mutation est entrain de surgir et l’avenir est tout simplement étonnant.

Mais, ne nous y trompons pas, le changement ne vient pas uniquement des jeunes, mais également des quadragénaires ( voire des plus âgés ) que l’idée attire, ils ont leur chance, car ils ont une particularité, l’expérience et rien ne peut la remplacer auprès de la future clientèle.

Les débuts

La plupart de celles ( et ceux, car il y en a naturellement ) qui pensent sauter le pas ou qui sont en plein dedans, se repose sur une première profession que nous appellerons de subsistance, même si elle leur convient parfaitement. Il est, en effet, préférable de ne pas se lancer à l’aveuglette pour commencer, car il faut bien manger !.

La blogosphère permet de faire savoir au monde qu’à partir de maintenant, vous êtes bi, non, pas bisexuel( le ) (bien que ce soit votre droit le plus strict ), mais plutôt bi-pluridentitaire ( le mot n’existe pas,  mais vous l’avez compris ).

Instagram et les réseaux sociaux peuvent vous faire connaître et accroître votre popularité pour peu que vous postiez régulièrement ( chaque jour, c’est une obligation si vous voulez avoir un minimum de succès ). Ensuite, il vous faudra soigner vos contenus pour attirer un maximum de monde.

Le succès

Comme l’a dit très justement, un certain Paul-Henri Spaak, ministre belge de son état, lors d’un discours,  » il n’est pas trop tard, mais il est temps « .

Si vous arrivez à atteindre la réussite dans vos domaines, votre compte en banque vous dira merci, votre idée de vous-même ne pourra qu’être sublimée et vous vous sentirez au top de vos performances… je na parle même pas de votre ego qui vous titille si souvent.

Alors, vous commencez quand ?

 

LE POWER DES LÈVE-TÔT ?

 

 Michèle LALLEE-LENDERS
Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDERS

LA NOUVELLE TENDANCE, SE LEVER TÔT

Les modes changent constamment pour le meilleur et pour le pire, mais il semble que cette fois, ce soit pour d’excellents motifs. « L’officiel d’autant en emporte la presse  » a enquêté sur ce nouveau phénomène qui nous vient des USA, nous voulons parler des drogués du petit matin.

LE DÉCLIC ?

5h du matin , le réveil sonne, c’est l’heure de commencer la journée dans les meilleures conditions. Ne souriez pas, nous pratiquons le lever aux aurores depuis un voyage aux Etats-Unis. Nous avons été sidérés de voir comment les américains, jeunes ou vieux, débutent leur journée bien avant le lever du soleil. Le plus bluffant, à n’en pas douter, c’est le bien-être qu’apporte le commencement d’une journée à l’aube.

DÉROULEMENT ET ORGANISATION

D’abord, l’heure est à la méditation, mais pour nous la réflexion ne passe pas nécessairement par une suite d’exercices prévus dans une méthode. Nous préconisons la méditation corporelle et personnelle. Explications: sentir son corps au lever, faire quelques étirements, ( les bras, les jambes ), s’asseoir en pensant à ce que l’on fait, le dos droit tout en se relâchant, écouter les bruits ou le silence, focaliser votre esprit sur votre respiration, toucher d’un doigt virtuel la température ambiante…etc, les possibilités sont infinies.

Vous construisez vous-même ce moment privilégié entre vous et vous-même.

Puis, préparer un plateau de petit déjeuner avec, par exemple, un mug de café/ thé, des fruits frais, un yaourt ou une portion de fromage, une poignée d’amandes ou de noix, deux tranches de pain complet etc…( des dizaines d’autres options sont possibles ), un petit conseil, pensez bio de préférence.

Nous préconisons aussi de prendre un quart d’heure à trente minutes, assis pour écrire soit ce qui vous passe par la tête et qui est important puisque vous y pensez ou bien, pondez un article sur un sujet de votre choix, ou rédigez une lettre si vous aimez écrire ).

Maintenant, enfilez vos vêtements de sport, deux possibilités se présentent à vous, ou vous faites partie des joggeurs du petit matin ou vous êtes inscrit dans une salle, mais dans tous les cas de figure, il est l’heure de vous dépenser.

Enfin, de retour à la maison, vous filez sous la douche qui vous débarrasse des impuretés et des tensions de votre corps. C’est un moment délicieux que vous devez prendre le temps d’apprécier. Vous pouvez alors débuter votre journée comme si vous veniez de vous lever.

SE SENTIR MIEUX

Immédiatement, vous comprendrez ce que le mot relaxation veut dire. La mauvaise humeur ( connait pas !), la lassitude ( c’est quoi ça ? ), la surcharge pondérale ( envolée ), bref vous vivrez la joie de vivre et vous entretiendrez des relations d’enfer ( dans le meilleur sens du terme ) avec votre famille, vos amis et votre entourage.

PRODUCTIVITÉ AVANT TOUT

Mais ce n’est pas tout, vous serez bien plus créatif dans votre travail quel qu’il soit avec une rentabilité supérieure à celle qui était la vôtre précédemment. Etant plus concentré sur ce que vous faites, vous aurez des résultats meilleurs et vous verrez la vie sous un autre jour.

POUR TOUT LE MONDE ?

Il n’est pas confirmé que ce soit le nec plus ultra pour vous personnellement. Chacun de nous a une horloge biologique qui lui est propre, certains pourront se lever à 4 h alors que d’autres ne pourront ouvrir l’oeil que vers 7 h. Cependant, nous pensons qu’il faut faire un essai et s’adapter en fonction de ses réactions propres. Ceci dit, sachez que le début est parfois un peu difficile, mais au fil des semaines, certains d’entre vous deviendront « accros » et vivront beaucoup mieux, en tout cas, nous, nous sommes devenus des adeptes, des « morningophiles » comme on dit à New-York et à L.A ( comprenez Los Angeles ).

N’oubliez pas de nous laisser votre mail pour être au courant des nouveaux articles. Merci

Comment s’organiser au quotidien avec le Bullet Journal ?

Michèle LALLEE-LENDERS
Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDERS

Le bullet journal fait de plus en plus parler de lui sur le web, et pour cause, il se positionne comme un excellent système d’organisation et de gestion de tâches.

Qu’est-ce que c’est ?

Entre journal intime et agenda, le bullet journal (appelé également « bujo ») permet de lutter efficacement contre la procrastination et de gagner en productivité. Il permet aussi d’exprimer sa créativité car il est 100% DIY ( do it yourself ), vous n’avez besoin d’acheter qu’un cahier et quelques stylos pour le réaliser.

Les étapes pour réaliser son bullet journal

Armé de vos crayonss, vous êtes sur le point de commencer à remplir votre bullet journal. Pour le réaliser dans les règles de l’art, il faut suivre quelques étapes indispensables.

– L’index
La première page de votre journal sera donc votre index, qui vous aidera vous retrouver chacune de vos pages.

– Numérotation des pages

Pour vous y reconnaître, il va falloir que vous numérotiez précisément chacune des feuilles de votre cahier. Cette étape peut être un peu longue, mais elle vous sera d’une grande aide pour remplir correctement votre index.

– Création de votre planning annuel

Votre planning annuel vous permettra de prévoir les tâches qui auront lieu dans plusieurs mois et que vous ne devez pas oublier. Pour le faire correctement, il vous faut prendre quatre pages que vous allez diviser en trois parties. Une partie est égale à un mois.

Une fois que vous avez créé et rempli votre planning annuel, reportez-le dans l’index.

– Création de votre planning mensuel

Votre planning mensuel contient deux étapes, une vue générale sur le mois et votre planning quotidien. La première page de votre planning mensuel est la vue générale. Inscrivez le nom du mois en haut de la page puis les jours sur le côté. Laissez la page d’à côté vide pour pouvoir la remplir, plus tard, avec les différentes tâches que vous allez devoir effectuer ou les rendez-vous que vous ne devez pas oublier.

Remplissez votre planning mensuel et la page vide avec les rendez-vous ou les activités que vous avez déjà prévues. Une fois que cela est fait, n’oubliez pas de reporter ces deux feuillets dans l’index.

– Création de votre agenda quotidien

Une fois que vous avez créé votre planning mensuel, commencez votre agenda du quotidien. Vous pouvez l’organiser un peu comme vous le souhaitez, beaucoup de modèles sont disponibles, notamment sur Pinterest pour vous inspirer. Le principal est que tout soit clair pour vous.

Pour que votre agenda quotidien soit le plus compréhensible possible, vous pouvez distinguer les différentes tâches à faire grâce à un système de symbole. Généralement le « – »

est utilisé pour symboliser les notes diverses, le « •» pour les tâches à accomplir et le « ○ » pour les rendez-vous. Lorsqu’une tâche à été réalisée, il faut transformer le « • » en « x ». Si la tâche n’est plus d’actualité, il vous suffit simplement de rayer la ligne.

Répétez les actions pour les mois qui suivent.

– L’étape de la migration

À chaque fin de mois, vous allez pouvoir faire le point sur les différentes tâches. Reprenez la liste où vous aviez noté ce que vous aviez à faire et migrez les tâches que vous n’avez pas eu le temps de réaliser sur la page du mois qui commence.

Il se peut que tout ne soit pas indiqué sur cette page, reprenez donc votre agenda quotidien et faites le même exercice. Si une tâche n’est plus d’actualité, barrez-là, sinon reportez-là sur les choses à faire pour le mois qui débute.

– Les collections

Pour enrichir votre bullet journal, vous pouvez ajouter tout un tas de collections. Ces dernières vous permettent de retrouver des tâches sous un même thème ou alors de lister vos envies.

Exemple de collections : Films à voir, livres à lire, recettes de cuisine à tester, bonnes résolutions, endroits à visiter, planning de ménage.

N’oubliez pas de tout reporter dans votre index du début pour pouvoir les retrouver facilement.

Votre bullet journal est désormais prêt, à vous de le remplir comme bon vous semble, vous verrez, vous ne pourrez plus vous en passer !.

Le bonheur est en Provence au Mas de Gordes

Le calme et le chic…

Michèle LALLEE-LENDERS
Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDERS

Nous voyageons beaucoup, toujours pour le plaisir et parfois mandatés par un hôtel qui, souhaitant se faire connaître, nous invite à venir voir sur place. (Merci à eux, ils se reconnaîtront ! )

Nos dernières vacances se sont passées dans le sublime Vaucluse dont le charme et la beauté ne sont plus à démontrer, du moins, nous le pensons.

La Provence, comment la définir ?, un air de grillons, une caresse de chaud soleil, des paysages à couper le souffle, une histoire riche et souvent peu connue, une cuisine savoureuse et même diététique, une architecture incroyable et la bonne humeur des habitants du coin, bref, il est difficile de passer à côté de tout cela sans être subjugué, que dis-je transcendé !.

Mais, ce n’est pas tout…, nous avons séjourné dans un ravissant hôtel « Le Mas de Gordes » situé à quelques pas du village éponyme, ( ce dernier, probablement connu dans le monde entier si nous en jugeons par les étrangers croisés lors de nos visites ).

Michèle LALLEE-LENDERS
Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDERS

Gros plan sur l’hôtel

Hébergement: 18 chambres sont proposées, ce qui permet un certain calme puisque vous ne côtoierez pas la foule quelles que soient vos dates de séjour.

Une attention particulière a été portée à la décoration en général et à celle des chambrez en particulier. Tout est sobre, de très bon goût et le regard est charmé.

Vous trouverez une télévision à grand écran plat, la climatisation ( très utile vu la chaleur ), un coffre-fort & un minibar de boissons non alcoolisées

Michèle LALLEE-LENDERS
Tpus droits réservés Michèle LALLEE-LENDERS

La salle de bains est résolument moderne, mais dans des tons plutôt sombres du plus ravissant effet. ( douche à l’italienne )

Une très belle piscine vous conviera à vous rafraîchir ce qui, ici, n’est pas un luxe. Un bar est attenant avec un téléphone pour passer la commande.

Nous avions une terrasse aménagée donnant sur un panorama des plus beaux puisque nous regardions chaque matin et chaque soir les monts du Lubéron.

 

 

Le petit déjeuner servi entre 7h 30 et 10h:

Le mot qui nous vient à l’esprit est… pantagruélique, il y a tout ce que l’on peut souhaiter pour se sustenter au réveil, quelques exemples:

Les oeufs au bacon, différents pains, croissants, beurre, confiture et miel, noisettes et fruits secs, Charcuterie, saumon frais, fromages, yaourts etc, etc. la liste est longue et comment dire… délicieuse.

Aucun repas n’est prévu, cependant vous pouvez profiter de quelques encas lors d’une petite faim, assiettes de fromages ou de salaisons, tartine ou sandwich.

De nombreaux restaurants dans Gordes sont à votre disposition.  Cependant, il vous faudra vous armer de patience, car le service est parfois très lent.

 Les tarifs

Il s’agit ici de prendre en compte deux critères importants:

  • Nous sommes à Gordes qui, comme ses consoeurs Mykonos ou Saint Tropez, sont des lieux de prestige.
  • L’hôtel est un trois étoiles soumis à différentes normes qui doivent être respectées et elles le sont !.

Nous avons trouvé les prix tout à fait corrects pour les services proposés, ils s’échelonnent entre 175 et 305 euros en fonction de l’endroit où se trouve la chambre, pour une terrasse et en hauteur, comptez entre 225 et 255 euros.

Ces prix s’entendent petit déjeuner inclus.

Les plus

L’emplacement en tout premier lieu pour le paysage grandiose.

Le mélange de modernisme et d’élégance de l’hôtel.( meubles, tableaux & objets de décoration ).

Le professionnalisme et l’amabilité du personnel ainsi que sa discrétion.

Les petits déjeuners abondants !.

Le magnifique jardin.

La piscine très bien aménagée avec de petits coins pour s’isoler si on le souhaite.

Pour les « moins »

Nous n’avons rien trouvé même si nous aurions aimé avoir un pèse-personne dans la salle de bains ( Il est vrai qu’il s’agit d’un détail ).

Quelques lieux à visiter…

Le village d’abord, perché au haut d’une montagne. L’architecture est belle et impressionnante;

Le château avec des pièces incroyables comme la cheminée renaissance.

Les ruelles caractéristiques et un panorama extraordinaire, un régal pour les photographes

L’abbaye de Sénanque, vaste bâtisse du XIIe, un guide vous la racontera dans le menu détail.

Le village de Lacoste avec son château ayant appartenu au bouillonnant Marquis de Sade et dont le propriétaire est aujourd’hui le talentueux Pierre Cardin.

Nous vous recommendons de vous promener dans les petits villages que vous rencontrerez, chacun d’eux a quelque chose de spécial à offrir et parfois, vous ferez de très belles trouvailles, ce fût notre cas en découvrant Saint Pantaléon avec son église du XIIe et sa nécropole rupestre ).

En bref

Nous avons passé un séjour des plus agréables dans une ambiance à la fois décontractée et raffinée. Nos visites ont été fructueuses, car nous avons appris à connaître mieux cet endroit si beau, aux multiples facettes.

 

Remerciements

Merci à Claudine, cette charmante anglaise qui vous fera le « welcome » à votre arrivée, son délicieux accent vous ravira, mais surtout sa gentillesse et sa disponibilité vous seront très agréables.

Merci à Loïc à la réception et ( parfois au bar ! ) pour sa patience et son amabilité, toujours prêt à vous donner des informations et faire vos réservations au restaurant.

Quant  au personnel si attentif et si aimable, nous ne connaissons pas les noms de chacun, mais nous les remercions chaleureusement.

Enfin merci à Monsieur Jack Mazet, le propriétaire pour avoir créé ce lieu d’exception dans lequel il fait si bon se laisser vivre.

The new trend, « forest bath » or Shinrin-yoku …

Michèle LALLEE-LENDERS
Michèle LALLEE-LENDERS Tous droits réservés

Cheap as a practice !

You think this is a joke, but it isn’t, we will tell you why a walk in the fresh air can have incredible benefits to your health.

The « sylvotherapy », takes its name from the Latin word SILVA which means forest. This is a Japanese technique, born in the 80s, it says that walking in nature is the best way to recover significant benefits for our body but also for our mind.

Stress & its derivatives decrease

You probably don’t know it, but the stress hormone is called cortisol. Very serious studies have been conducted, they demonstrate that cortisol decreases when you are in contact with nature, amidst the trees and plants.

Least microbes in ambient air

Normal, you will say, the air is richer amid groves than in Paris or New York and you are right !.

A buildup of essential oils

Curiously, because we do not think about it, but plants release beneficial scents for our whole defensive systemelease

Gestures

The approach of environment is essential. We have to know how to get the best of what the atmosphere can provide to us.

To « communicate » with the tree and its best vibrations, you must, first, touch it with your fingers to feel all its rough edges, then surround it with both arms puting your body against the trunk for one, two minutes or more, during this break, breathe the aroma of wood in its natural element.

Disease protection

Serious diseases « could » be avoided if we were used to breathe the air, the smells, to hear the sounds, the wind, the birds singing. It seems that this is especially true for breathing, cardiovascular and even mental problems.

Professor Ming Kuo’s revelations

Ms. Kuo Ming of the « American Institute Natural Resources and Environmental Sciences » has identified different points in an interesting list of gifts nature gives us, here are a few of them:

Blood pressure is weakening by promoting healthy immune function.
Depression subsides.
The decrease nervousness is real.
The reduction of risk factors in certain diseases is recognized.
The relaxation of body and mind is established.

Association with meditation

Practicing together sylvotherapy and meditation will give you zen and wellness for a good health. Indeed, meditation is a stop inside yourself in order to accept your thoughts without a judgment, do this while walking into the forest can only bring an attractive feeling for your soul and body.

We believe it !

You think you need to subscribe to this kind of practice to make it work ?, … well, no. This technique works well only if you have no a priori, which is the case with young children who are quieter after a walk in the woods.

Through this dynamic, four of our senses are stimulated: « hearing, sight, touch and smell ». (Although nothing prevents you to associate « the taste » if you know anything about plants).

Conclusion

It is remarkable to realize how these « health walks » can be beneficial, don’t forget it !.

La nouvelle tendance, le bain de forêt…

La nouvelle tendance, le bain de forêt...
La nouvelle tendance, le bain de forêt… Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDERS

Le shinrin-yoku…

Se ressourcer à moindre frais !

Vous croyez que c’est une blague, mais que nenni, nous allons vous dire pourquoi une promenade au grand air peut avoir des bénéfices incroyables sur votre santé.

La « sylvothérapie », tire son nom du mot latin SILVA, la forêt. Il s’agit d’une technique japonaise très réfléchie, née dans les années 80, qui permet en se baladant dans la nature de récupérer des avantages non négligeables pour notre corps, mais aussi pour notre esprit.

Le stress & ses dérivés diminuent

Vous ne le savez sans doute pas , mais l’hormone du stress s’appelle le cortisol. Des études très sérieuses ont été menées, elles démontrent que son taux diminue lorsque vous êtes en contact avec la nature, au milieu des arbres et des plantes.

Moins de microbes dans l’air ambiant

Normal, me direz-vous l’air est beaucoup plus riche au milieu des bosquets qu’à Paris ou à New-York !.

Une accumulation d’huiles essentielles

Curieusement, car on n’y pense pas, mais les plantes exhalent des senteurs bénéfiques pour tout notre système défensif

Gestuelle

La manière d’aborder son environnement feuillu est essentielle. Vous devez savoir comment procéder afin de sortir le meilleur de ce que cette atmosphère peut vous apporter.

Pour « communiquer » avec l’arbre qui va vous envoyer ses meilleures vibrations, il faut d’abord le toucher avec vos doigts pour ressentir toutes ses aspérités, puis l’entourer de vos deux bras en plaquant votre corps contre son tronc pendant une, deux minutes ou plus, profitez pendant cette pose pour respirer la bonne odeur du bois dans son élément naturel. »

Protection des maladies

Certaines maladies graves « pourraient » nous être évitées si nous prenions l’habitude de partir respirer l’air, les odeurs, d’écouter les bruits, le souffle du vent, les oiseaux qui chantent, il semble que ce soit particulièrement vrai pour les problèmes respiratoires, cardiovasculaires et même mentaux.

Les révélations du Professeur Ming Kuo

Madame Ming Kuo de l’institut américain Natural Resources and Environmental Sciences a identifié différents points qui composent une liste particulièrement intéressante des cadeaux que nous fait la nature, en voici quelques-uns:

  • La pression sanguine s’affaiblit en favorisant le bon fonctionnement immunitaire.
  • La dépression s’atténue.
  • La diminution de la nervosité est réelle.
  • La réduction de facteurs de risque dans certaines maladies est constatée.
  • Le relâchement du corps et de l’esprit est établi.

Association à la méditation

En pratiquant ensemble la sylvothérapie et la méditation, on voit apparaître un regain de zénitude et de bien-être propices à une bonne santé. En effet, la méditation est un arrêt sur soi-même pour plonger dans son inconscient et accepter ses pensées sans porter aucun jugement, l’exécuter avec un parcours forestier ne peut qu’apporter une sensation attrayante pour notre âme et notre corps.

Nous, on y croit !

Vous pensez qu’il faut souscrire à ce genre de pratique pour que cela fonctionne…?, eh bien, non. Cette technique marche très bien avec les bambins qui, au départ, n’ont aucun à priori, et l’on a remarqué qu’après un passage dans les bois, les jeunes enfants sont beaucoup plus calmes.

Par cette dynamique, quatre de nos sens sont sollicités, la vue, l’odorat, l’ouïe et le toucher. ( bien que rien ne vous empêche d’y associer le goût si vous vous y connaissez en plantes ), il est donc remarquable de constater combien ces promenades de santé peuvent être bénéfiques pour nous.

La méditation en question…

La méditation en question...
La méditation en question… Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDERS

Le point d’ancrage de l’épanouissement personnel

Les tendances sont les nouveaux modes de vie par lesquels un grand pourcentage d’individus passe à tort ou à raison. Pourtant, certaines de ces idées très à la mode, sont génératrices de bien-être et méritent d’être approfondies.

Apprendre à maîtriser sa respiration et ses pensées

Méditer, c’est avant tout contrôler sa respiration et comprendre comment elle fonctionne dans les moindres détails. Se pencher mentalement à l’intérieur de soi et tenter d’y découvrir comment le corps accolé à l’esprit se mettent en symbiose. Ensuite, c’est apprendre à changer son mental pour accueillir les pensées qui nous submergent sans les juger, mais en les laissant flotter dans l’air et caresser notre moi comme le vent lorsqu’il fait bruisser les feuilles des arbres.

Unir les métaphores avec ses pratiques personnelles

La symbolique est très présente dans la méditation, chaque proposition de réflexion a un rapport direct avec une action de notre vie, à nous de la trouver pour en tirer le maximum. Une fois ce pas franchi, la « zénitude » apparaît, car nous commençons à comprendre le pourquoi du comment. C’est un long apprentissage qui se fait dans le temps avec le raisonnement comme fil conducteur.

La posture, un élément essentiel

La position du lotus vient immédiatement à l’esprit si l’on parle de posture, mais elle n’est pourtant pas la seule. En effet, avant de choisir votre position pour pratiquer, il faut prendre en compte, c’est primordial, votre confort. Il y a donc plusieurs méthodes:

a) le Lotus, la plus connue, assis sur un coussin en tailleur, les mains posées sur les genoux, paumes vers le haut, le pouce et l’index formant un cercle et le dos bien droit, mais sans raideur.

b) la chaise ou le tabouret, les mains sur les genoux avec les paumes vers le bas, (ou autre alternative, le dos des mains sur les genoux avec le pouce et l’index l’un contre l’autre formant une sorte de cercle ), les pieds solidement ancrés au sol, le dos droit, mais souple.

Nous ne parlerons pas de la position couchée ( sauf cas particulier ), car elle peut entraîner un endormissement non compatible avec la concentration.

Pour choisir, un conseil, écoutez votre corps avant toute chose, s’il n’émet aucune « sonnerie » – incommodité quelconque -, vous avez trouvé le bon équilibre pour commencer à méditer.

Les débuts de cette concentration

Apparue, il y a 5000 ans en Inde, la méditation signale des traces de son existence dans ce qu’il est convenu d’appeler les tantras, ces méthodes écrites d’enseignement du boudhisme et de l’hindouïsme pour les débutants.

Cependant, on ne peut passer sous silence la venue de Boudha ( en 500 avant J-C ) qui a donné un sérieux envol à la discipline.

Un survol rapide du déroulement d’une séance

Assis selon la position choisie, vous fermez les yeux et suivez la voix qui vous guide tout au long de la leçon, ( car c’en est une ), vous allez apprendre un mode de fonctionnement qui ne vous est pas familier et pourtant qui est si proche de vous.

Commencez par examiner votre respiration du bout de votre nez au tréfonds de votre ventre dans un sens et dans l’autre.

Puis, entrez mentalement dans votre corps en effectuant une sorte de nettoyage interne en partant du bas vers le haut, arrêtez-vous sur vos orteils, vos pieds, vos chevilles en remontant jusqu’au haut du crâne.

Si vous perdez le fil parce que vos pensées vous ont détourné de votre promenade interne, lorsque vous en prenez conscience, revenez vers votre respiration.
<3>Notre conclusion
Avant d’atteindre le nirvana, sachez que la méditation demande de la patience et de l’investissement personnel, mais une fois ces deux paramètres maitrisés… vous obtiendrez le meilleur qui soit, à savoir, le bien-être dans votre tête et dans votre corps. Pensez-y.

Autre chose ?… oui, mais ceci est une autre histoire, voyez ce lien: https://5euros.com/service/9661/preparer-une-seance-de-20-minutes-de-meditation, j’y propose des séances de méditation par téléphone. J’ai ouvert une liste d’attente devant l’engouement que provoque ce service, contactez-moi pour y figurer et pour prendre rendez-vous. Merci de m’avoir lue et à bientôt.

 

 

Des conseils pour les vins en cuisine

Des conseils pour les vins en cuisine
Des conseils pour les vins en cuisine Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDERS

Des conseils pour les vins en cuisine

La cuisine est un art et l’art ne souffre pas d’amateurisme pourtant avec de simples connaissances judicieusement choisies, vous pourriez vous en sortir plutôt bien et passer pour une « presque pro » auprès de votre famille ou de vos amis. Avouez que c’est tentant !.

Que vous soyez un fin cordon bleu ou un débutant, il y a des choses qu’il faut connaître lorsque l’on décide de se mettre aux fourneaux. Certes la préparation des recettes est importante, mais avez-vous pensé aux vins ? Il s’agit d’un point à ne pas négliger sous peine de ratage complet de votre repas, ce serait dommage, non ?. Mais pour vous aider, nous allons procéder à la liste des choses incontournables à connaître en la matière.

Le choix d’un vin est fonction de votre plat, commençons donc…

Avec une salade composée ou non:

Nous vous conseillons un vin blanc légèrement moelleux, très gras en bouche comme un coteaux du Layon ( 5 à 10 euros la bouteille ) ou si vous préférez l’Alsace, un Sylvaner ou encore un Condrieu ( à partir de 20 euros la bouteille ) et pour terminer sur le sujet, pourquoi pas un Châteauneuf du Pape blanc, ou un Saint Peray ( tous ces vins proviennent de la vallée du Rhône, les arômes se portent plutôt sur le fruits jaunes, abricot, poire, pêche, tout en étant des vins secs ).

Avec un plat de poisson:

Notre choix se porte sur un Coteaux du Layon avec ses arômes fruités et gras qui peuvent contrebalancer l’acidité d’une sauce au citron souvent présente. Vous pouvez également partir sur un Chablis 1er cru, ( région bourgogne blanc ), ce vin plutôt acidulé avec des notes légèrement acides englobera en bouche le poisson et sa sauce.

Avec un plat de viande:

Nous pensons qu’un Bordeaux fera très bien l’affaire, choisissez un Lalande de Pomerol assez âgé, ( au moins 8 à 10 ans d’âge ) en effet, les tanins seront bien moins présents et vous éviterez une sensation un peu astringente, désagréable en bouche.
Mais vous pouvez aussi vous tourner vers des vins du sud ouest, type Irouléguy rouge si vous en trouvez, sinon un Cahors ou un Saint Chinian iront parfaitement, d’autant plus si vous faites en accompagnement des pommes de terre sautées façon Sarladaise ( c’est à dire cuisinées à la grasse d’oie.)

Les vins cités ici sont de très bonne facture, peut-être un peu chers, mais le résultat est assuré, ils se marieront parfaitement avec les plats proposés. Notre avis est qu’il vaut mieux boire moins, mais que du très bon, voire du meilleur.

Nous vous rappelons que l’abus d’alcool est mauvais pour la santé et doit être consommé avec modération.

Ceci n’est qu’un début, la chronique ne demande qu’à se remplir. Si vous cherchez des idées dans ce domaine, laissez-nous un message, nous serons ravis de vous aider.

Au fait… bon appétit !

 

 

Ce qui énerve quand on prend l’avion

 

Ce qui énerve quand on prend l'avion
Ce qui énerve quand on prend l’avion Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDERS

 

 

Ce qui énerve quand on prend l’avion

On n’est jamais content !

Faire un voyage en avion pourrait sembler un moment agréable dans la vie, mais que nenni… beaucoup de passagers sont très vite agacés par différentes choses vraies ou pas que nous allons vous expliquer dans le menu détail.

Ce n’est pas comme à la maison

Le franchouillard moyen est très vite perdu lorsqu’il n’est plus chez lui, perte de repères, perte d’habitudes, perte d’autorité, ( je ne dirige plus ! ) bref, il est donc prêt à tout critiquer et il ne s’en prive pas, parfois et souvent à tort.

Ah, les hôtesses…

Les hôtesses sont haïes par les femmes en général, car, normalement, elle sont resplendissantes jeunes ou moins jeunes, ( il y a quelques exceptions ! ) leur maquillage est impeccable, leurs ongles sont faits, elles sont minces, leur sourire est, semble-t-il, vissé sur leur visage lisse et elles regardent le mari des passagères avec un air langoureux. ( ce dernier point est faux, mais c’est ce pensent les épouses ).  Jalousie quand tu nous tiens. Bref, ce sont des rivales potentielles.

Les hommes quant à eux ne sont pas du même avis. Ils accrochent un sourire béat et admiratif chaque fois qu’un membre féminin du personnel passe dans l’allée ou s’adresse à eux, alors évidemment, cela finit par faire désordre et ça énerve… eh oui.

Au fait, on ne vous a jamais dit, Mesdames, que plus vous essayez de visser votre mari, plus il y a des chances pour qu’il aille voir ailleurs ? pensez-y (avant qu’il ne soit un peu tard).

La nourriture

Les plateaux repas, parlons-en !, c’est vraiment mauvais, Bon, nous pensons que vous exagérez un peu, car un avion n’est pas un restaurant, de plus, si vous voyagez en première classe ou en affaires, vous vous rendrez vite compte que les menus sont particulièrements soignés, normal, les passagers ont payé en conséquence. Que pouvez-vous attendre d’un vol Paris-New-York et retour payé 500 euros ?, le contrat avec la compagnie est de vous emmener du point A au point B et en toute sécurité, rien d’autre sauf si vous mettez la main au portefeuille, dans ce cas, vous pourrez prétendre à un repas digne d’un restaurant étoilé.

Trop long

Les vols sont trop longs, d’accord mais au lieu d’aller à l’Ile Maurice, 11 heures de vol en direct, changez de destination, allez à Londres, 50 minutes ou à Deauville en voiture ! Si l’on fait le choix d’un lieu paradisiaque, il faut souvent s’attendre à prendre son mal en patience, mais pensez au bonheur une fois arrivé sur place !. On n’a rien sans rien.

Retard

Les avions sont toujours en retard au départ ou à l’arrivée d’après vous. Faux et archi-faux. Si l’on prend en compte le nombre de vols par jour qui se déplace dans le monde, les retards sont insignifiants. Et puis souvent, il s’agit d’un problème technique, alors il faut savoir, on attend patiemment ou on explose en vol ?

La peur

Beaucoup de passagers ont peur en avion, car c’est l’inconnu et la nouveauté pour certains, le stress est présent lorsqu’on ne maîtrise pas réellement un événement. Il s’agit d’un monde inhabituel, fait de bruits et d’une foule importante qui voyage dans un espace clos et plutôt restreint. Nous serions tentés de vous dire: la peur n’empêche pas le danger, mais nous sommes conscients que cela ne servira à rien !. Keep cool !

Etre assis

Un psy vous dirait qu’il y a beaucoup de choses à remarquer sur ce simple fait. Etre sur un siège, c’est réduire, non pas son champ de vision, mais sa taille. Il se développe semble-t-il, à ce moment-là, une idée inconsciente de soumission à l’équipage qui, lui, virevolte dans la cabine. Un début d’agressivité ou plus peut s’ensuivre pour des personnes à l’équilibre fragile.

Les turbulences

Assez classique sur tous types d’avions, la météo n’est pas toujours clémente et le commandant de bord n’est pas le Bon Dieu. Ceci précisé, ce n’est pas la période la plus dangereuse dans un aéronef, contrairement à une idée répandue, les décollage et atterrissage sont les deux moments les plus périlleux d’un vol. Qu’on se le dise.

Les toilettes

Pas toujours glam. Nous n’allons pas vous contredire, mais lorsqu’il y a 500 passagers dans un B747, il ne faut pas espérer trouver des « tinettes » impeccables, le personnel navigant commercial fait ce qu’il peut et les hôtesses ne sont pas des dames pipi.

Les enfants

Les cris, les pleurs, l’énervement, la voix haute, les parents qui ne sont pas à la hauteur, ce sont quelques-uns des probèmes liés aux jeunes enfants. On n’y peut rien, il faudrait sans aucun doute éduquer d’abord les parents qui démisionnent avant de s’en prendre aux enfants, mais ceci est une autre histoire.

Ce texte a été écrit par quelqu’un de notre staff qui a été hôtesse de l’air et même chef de cabine pendant quelques années, il s’agit donc d’un vécu réel ! Nous nous permettons un petit conseil, sachez être patient et profitez de votre vol, vous vous sentirez bien mieux…

L’utilité de la graine de chia

L’utilité de la graine de chia

Acheter la graine de chia, elle est indispensable à la santé

Elle est peut-être nouvelle pour vous, mais elle mérite que l’on s’y arrète, car on peut l’utiliser pour aider à l’amaigrissement bien qu’il ne faille pas s’attendre à une chute vertigineuse de poids , mais c’est surtout, d’après moi, ce que l’on appelle habituellement, un incontournable de la stabilisation du poids.

Un peu d’histoire…

3500 ans avant JC, à Téotihuacan, au Mexique, la graîne de chia aussi appelée « salvia hispanica » était consommée par les locaux. Il semble que le mot « chia » vient d’une dérivation du language nahuatl, chiyan qui veut dire sauge.

De nos jours, le premier producteur mondial de cette pettite graine ( qui a tout d’une grande ) est l’Australie

Omega 3 plus fibres

L’utilité de la graine de chia est indéniable, sa haute teneur en oméga 3 et en fibres permet d’aider le corps à se régénérer (et ainsi à vieillir moins vite), d’améliorer la mémoire qui, comme vous le savez, flanche parfois !. Légèrement purgatif, elle aide le transit intestinal, donne de l’énergie & du goût aux aliments.

Deux sortes de chia existent, le noir (le plus utilisé) et le blanc, les propriétés sont identiques.

Généralement, il est recommandé de prendre 2 cuillères à soupe (30 ml soit environ 135 calories) de chia par jour pour combler nos besoins en Oméga 3, mais si vous en prenez un peu plus (ou moins), cela ne posera aucun problème. (attention toutefois si vous avez des ennuis de reins, parlez-en à votre médecin avant d’en prendre).

Cette petite graine peut se mettre à peu près partout, dans les salades (légumes & fruits), les yaourts, les smoothies, sur les viandes ou les poissons & dans les desserts, même dans les cocktails, mais pour ces derniers, avec parcimonie, seulement une petite pincée.

La graine de chia fait partie de notre quotidien avec d’autres, mais ceci fera l’objet de plusieurs articles à venir.

On garde le contact ?

N.B. Vous souhaitez nous envoyer un message ? cliquez sur le titre de l’article et vous trouverez un encart tout en bas pour laisser un commentaire. Merci

Bien dans sa tête

Bien dans sa tête
Bien dans sa tête Tous droits réservés Michèle LALLEE-LENDERS

 Bien dans sa tête

Décider d’être bien dans sa tête

Un verbe, oh combien, IMPORTANT, il doit faire partie dorénavant de votre vocabulaire de « winner », sans lui, pas de résultat.

Décider: 1) ce que l’on veut: en l’occurrence, stabiliser son poids une bonne fois pour toute, depuis le temps qu’on en parle !.

Décider: 2) de ne jamais abandonner parce que c’est idiot de perdre ses rêves et qu’il faut aller de l’avant sans regarder derrière soi.

Décider: 3) d’avoir du courage, car il en faut dans la vie, certes, donc aussi dans ce domaine précis.

Décider: 4) de savoir se remettre en question, seuls les idiots ne changent pas d’avis et  demeurent « statiques ».

Décider: 5) d’éviter de passer devant les pâtisseries, fini les cupcakes… du moins pour l’instant.

Décider: 6) de ne plus prendre un verre de vin blanc (à la new-yorkaise) le soir en rentrant du bureau,

Décider: 7) de ne plus manger du chocolat même si vous pensez que cela empêche de déprimer (tu parles !)

bref, toutes ces petites choses que nous adorons sans penser à notre postérieur qui s’arrondit doucement (le traître), mais qui fait de la résistance lorsqu’il doit redevenir dans des proportions raisonnables.

Et enfin… décider de décider, méditez sur cette phrase, c’est probablement la plus importante de cet article !

Oui

Oui, garder l’aiguille de la balance sur le poids gagné de haute lutte est un challenge pas toujours facile, mais comme pour beaucoup d’autres choses, atteignable si l’on veut s’en donner la peine.

Toute cette belle théorie pour vous dire que le psychisme a un rôle important, vous serez comme vous l’avez décidé, ne perdez surtout pas cette idée de vue et arrêtez de gaspiller votre temps.

On reste en contact ?

N.B. Vous souhaitez nous envoyer un message ? il y a un encart au bas de l’article pour laisser un commentaire ou une petite enveloppe sur le côté de la page. Merci